La maladie de Lyme est fréquente dans les forêts d’Europe

La maladie de Lyme, transmise par les tiques est la zoonose la plus fréquente en Europe du nord : 65 400 cas par an (avec des variations selon les pays allant de moins de 1 à 350 pour 100 000 habitants). C’est la conclusion de l’étude du bulletin « Eurosurveillance » du 7 juillet 2011.

« En dépit des progrès dans la prévention, le diagnostic et le traitement, la maladie de Lyme reste la zoonose transmise par les arthropodes la plus fréquente des zones tempérées de l’hémisphère Nord ».

La maladie se contracte le plus suvent – lors des promenades en forêt ou les activités de loisirs en plein air (cueillette des champignons, par exemple). Les pays du Nord sont plus touchés que ceux du Sud, avec un pic en juin-juillet et plus de 100 cas pour 100 000 en Slovénie, en Allemagne, en Autriche, en Suède (côte Baltique), en Estonie ou en Finlande. Au sud de l’Europe, un second pic moins important est observé à la fin de l’été ou au début de l’automne.

« La prévalence de la maladie semble s’être stabilisée mais sa distribution géographique s’est étendue », soulignent A. Rizzoli et coll., les auteurs de l’étude. Mais peu de pays ont mis en place un système de surveillance de la maladie et il n’existe ni standardisation ni coordination au niveau européen.

Le constat vaut aussi pour les tests diagnostiques et le traitement, qui ne font l’objet d’aucun consensus. Il serait urgent d’en créer un dans un contexte de changements climatiques avec ses effets sur les écosystèmes et la biodiversité.

Lire l’étude en anglais www.eurosurveillance.org