La drépanocytose, maladie méconnue

En France, la drépanocytose, est bien dépistée et bien prise en charge. Mais ce n’est pas le cas dans le monde où 50 millions de personnes sont touchées par cette maladie génétique du sang, qui nécessite de nombreuses transfusions.

La  6ème Journée mondiale de la drépanocytose, vendredi 19 juin dont le thème est « dépistage et de la sécurité transfusionnelle », se veut être surtout, l’occasion de sensibiliser au don de sang. En effet, cette maladie génétique grave du sang qui touche plus de 3 000 personnes en France, demande des transfusions régulières. Se pose alors la question du don de sang à l’heure où ils font largement défaut.

Dans le monde, la drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue avec plus de 50 millions de personnes touchées, en particulier les personnes originaires d’Afrique subsaharienne et des DOM TOM. Environ 300 000 enfants malades naissent chaque année et plus de la moitié n’atteindront pas leur cinquième anniversaire à cause du manque de dépistage et de prise en charge adaptée dans la majorité des pays.

Paris a ouvert un Centre d’information et de dépistage de la drépanocytose (Cidd), en partenariat avec l’AP-HP. L’établissement est chargé de dépister et d’informer gratuitement sur cette maladie et sa prise en charge ; il peut apporter un soutien aux malades et à leurs familles.

Pour en savoir plus, le site de l’Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose qui amené un plaidoyer international pour que cette maladie puisse être reconnue comme étant une priorité de santé à travers le monde,