Navigation article

Solidarité

La Cravate solidaire : du « sur mesure » pour les demandeurs d'emploi

La Cravate solidaire est une association qui aide les demandeurs d'emploi dans leurs démarches : coaching image, préparation à l'entretien d'embauche, un parcours gratuit et une belle initiative pour renforcer l'estime de soi. Entretien avec Renaud Ehret, responsable logistique.

La Cravate solidairen créée en 2012n accompagne les demandeurs d'emploi en leur fournissant une tenue mais aussi des conseils et du coaching pour réussir leurs entretiens d'embauche. Soutenue par des subventions et des fonds privés, l'association a aidé 1 400 personnes en France dont 800 à Paris, en 2017. Interview de Renaud Ehret, responsable logistique.

Comment est né le concept de la Cravate solidaire ?

L'idée est née dans la tête de trois amis : Nicolas Gradziel, Yann Lotodé et Jacques-Henri Strubel, alors étudiants en école de commerce dans le quartier de la Défense. Ils se sont demandés comment faisaient ceux qui n'avaient pas les moyens de s'offrir un costume pour passer un entretien. Ces vêtements coûtent quelques centaines d'euros et sont rarement réutilisés. Nicolas Gradziel, Yann Lotodé et Jacques-Henri Strubel ont décidé de fonder cette association en 2012 et de faire appel aux dons des entreprises et des particuliers. L'association porte ce nom, mais s'adresse aux hommes et aux femmes.

Comment ça marche ?

Nous récupérons des tenues professionnelles pour homme et femme : costumes, tailleurs, chaussures, vestes, chemises, chemisiers, pantalons, cravates, foulards et accessoires (en bon état), auprès des entreprises et des particuliers

Le but n'est pas seulement de constituer un vestiaire où les personnes se serviraient librement, mais de proposer aussi un accompagnement : conseils en image (retravailler le look, la gestuelle...), une préparation à l'entretien pour comprendre les codes... L'idée est de véhiculer des messages de façon bienveillante et de faire ressortir les points positifs de la personne. Tout ceci dispensé par des bénévoles : de la mode, des chefs d'entreprise, responsables des ressources humaines... Le parcours se termine par une séance photo qui servira pour le CV et aussi une autre plus décontractée que gardera le candidat. Une belle façon de rehausser l'image de soi !

A qui s'adresse la Cravate solidaire ?


 

A tous ceux qui cherchent du travail, hommes et femmes. Nous travaillons beaucoup avec les associations d'insertion qui nous envoient des candidats volontaires mais nous avons aussi des personnes qui viennent parce qu'elles ont entendu parler de l'association. Les bénévoles qui veulent transmettre leur savoir-faire sont les bienvenus. Les entreprises aussi sont de véritables partenaires avec leurs dons en nature mais aussi en subvention.

Quel bilan tirez-vous, plus de cinq ans après la création de l'association ?

Un bilan très positif. En 2017, nous avons aidé 1 400 personnes partout en France dont 800 à Paris. 70 % d'entre elles ont trouvé un emploi grâce à la Cravate solidaire. Nous avons cinq salariés, huit antennes en France, 350 bénévoles à Paris, 700 dans toute la France. Nous organisons trois ateliers-parcours par semaine.

Pour donner, allez sur le site de la Cravate solidaire.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Société

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction