Dans son rapport sur les comptes de la Sécurité Sociale en 2013, présenté ce matin, la Cour des comptes estime que l’objectif fixé pour les dépenses d’assurance-maladie n’était pas assez rigoureux. L’assurance maladie doit respecter chaque année un objectif national de maîtrise des dépenses d’assurance-maladie (Ondam) fixé par le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS). Il était fixé pour 2013 à + 2,7 %. Trop élevé estime la Cour des Comptes puisque ce pourcentage a entrainé une hausse des dépenses de 4,6 milliards d’euros.

La Cour souligne que « Les dépenses d’assurance-maladie ont ainsi augmenté deux fois plus vite en 2013 que le PIB . »