Obésité chez l’enfant : la visite annuelle chez le pédiatre est importante

Les signes de l’obésité et du surpoids chez l’enfant sont à surveiller très tôt. Pour Sophie Treppoz, pédiatre à Lyon, « Il faut faire très attention à l’évolution de la courbe de corpulence que l’on trouve dans le carnet de santé, surtout si elle s’envole. »

D’où l’importance de bien faire suivre son enfant, au moins une fois par an même s’il n’est pas malade. L’occasion d’un dialogue avec les parents sur l’alimentation et les habitudes de vie de la famille.

Le point avec le docteur Sophie Treppoz

Comment réagissent les parents lorsque vous leur annoncez que leur enfant est en surpoids ?

J’use de beaucoup de diplomatie mais en général, ils ne réagissent pas très bien, car cela suppose un réel effort et une remise en cause des habitudes de toute la famille. C’est très contraignant. Aujourd’hui, les parents veulent des résultats tout de suite. Nous vivons dans une société de «l’immédiateté», et lutter contre l’obésité prend du temps.

La réaction dépend aussi de la culture d’origine de l’enfant et du milieu socio-professionnel. On sait que l’obésité touche plutôt les milieux défavorisés.

Mais le rôle éducatif des parents reste central pour donner de bonnes habitudes alimentaires et lutter contre le surpoids.

Quels sont les conseils que vous donnez aux parents ?

Des conseils simples et de bon sens car ils sont plus faciles à comprendre et donc à réaliser. Il faut inverser la balance énergétique. Pour cela, il faut manger en moindre quantité et éliminer, bouger. Marcher trente minutes par jour au moins et suivre des conseils de bonne alimentation. Faire attention aux idées reçues : par exemple vérifier le nombre de calories sur les jus de fruits, parfois il y en a plus que dans les sodas. Avec les adolescents en surpoids, je fais un suivi personnalisé au cas par cas pour les aider aussi à se sentir mieux dans leur peau.

Et la prévention dans tout ça ?

Elle est primordiale. Les parents peuvent profiter de la visite annuelle pour poser toutes les questions qu’ils souhaitent. Et surtout, c’est l’occasion de vérifier la courbe de poids qui figure dans le carnet de santé. C’est un instrument très fiable. Car la prise de poids chez un enfant ne se voit pas à l’oeil nu. La courbe nous aide de façon très fine.

C’est pourquoi, nous préconisons une visite chez le pédiatre au moins une fois par an, même si l’enfant n’est pas malade pour vérifier la taille, le poids, et discuter avec les parents sur les habitudes de vie de la famille, s’il y a eu des changements…

A l’adolescence aussi, la visite chez le pédiatre est importante. Pour les filles, on remarque souvent, au moment du pic pubertaire, une prise de poids. C’est assez injuste mais sur ce plan, les filles et les garçons ne sont pas égaux. Elles prennent plutôt de la graisse et les garçons de la masse musculaire. A ce moment, il est important de faire un point sur leurs habitudes de vie et de discuter librement avec eux.

Lire aussi

Illustration © Paul Gendrot

Plus de renseignements sur www.mangerbouger.fr

Calculer l’Imc de votre enfant www.imc-enfant.com

Le site de l’Association française de Pédiatrie Ambulatoire (Afpa) www.afpa.org