Navigation article

Addictions

Tabac : on arrête quand ?

Une bonne nouvelle à annoncer en ce jeudi 31 mai, Journée sans tabac : un million de fumeurs quotidiens ont cessé de fumer en 2017, d'après le ministère de la Santé.

En cette Journée mondiale de lutte contre le tabagisme, une bonne nouvelle est annoncée par la ministre de la Santé Agnès Buyzin : en 2017, un million de fumeurs quotidiens ont cessé de fumer, surtout des jeunes hommes et issus de milieux défavorisés. Parmi « les plus défavorisés », 34 % fumaient chaque jour en 2017, contre 38,8 % en 2016. Parmi les chômeurs, ils étaient 43,5 % en 2017 contre 49,7 % en 2016.

C'est une première depuis 2000, d'après la ministre de la Santé, qui a présenté ces chiffres lundi 28 mai. « Le tabac est aussi vecteur d'inégalité et pèse sur notre système de solidarité », a-t-elle souligné, ajoutant que « chaque année, les dépenses de santé induites par le tabac coûtent 26 milliards d'euros à la collectivité ».

La politique de lutte contre le tabagisme porte ses fruits

La prévention et la politique de lutte contre le tabagisme donne enfin des résultats : le paquet neutre initié par l'ancienne ministre Marisol Touraine, et la prise en charge financière des traitements anti-tabac. « Aujourd'hui, en plus des médecins, ce sont près de 800 000 professionnels de santé qui peuvent prescrire des substituts nicotiniques, comme les infirmiers et les sages-femmes », a précisé Agnès Buzyn. Les campagnes de prévention comme le « Moi(s) sans tabac » (depuis 2016), permettent un recul important du tabagisme.

La politique de hause du prix du paquet de cigarettes a une conséquence positive : une baisse de 9,1 % des ventes de tabac au cours du premier trimestre 2018 par rapport à la même période de 2017. En mars, juste après la hausse de 1 euro du prix du paquet de cigarettes, les ventes avaient reculé de près de 20 %. Agnès Buzyn a l'objectif de porter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros d'ici à novembre 2020, par le biais de plusieurs augmentations successives.

Le tabac continue de tuer

Mais ces chiffres encourageants ne doivent pas occulter la réalité. Le tabac continue de tuer 200 personnes par jour en France. Et, chez les femmes, la mortalité augmente. C’est dans la population des 45 à 64 ans que les conséquences du tabac sont les plus importantes..

Le tabagisme est la cause de nombreuses maladies : cancers (poumon, voies aérodigestives supérieures, œsophage, vessie, pancréas, rein, col de l’utérus...), maladies cardio-vasculaires, pathologies pulmonaires, au premier rang desquelles la broncho pneumopathie chronique obstructive.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction