Navigation mutuelle

Mutuelle Familiale

Itinéraires d'un militant mutualiste : "la santé et le social sont indissociables"

En 2017, Marc Zamichiei signe un ouvrage sur l’histoire de La Mutuelle Familiale*, dont il est adhérent. Aujourd’hui, il publie "Ce feu qui brûle encore", où il relate son itinéraire personnel. Précieux, ce voyage dans le temps revisite les combats de l’histoire politique, syndicale et mutualiste de ces soixante dernières années. Il invite à la réflexion, alors que la question sociale revient avec force dans le débat national.

Qu’est-ce qui vous a incité à écrire ce témoignage?

J’avais envie et besoin cet itinéraire militant et le cheminement de ma réflexion. Mon engagement a été divers : politique, syndical et mutualiste. Il m’a permis d’avoir une vision assez large des moyens d’œuvrer à une transformation sociale.

Vous racontez votre enfance dans le bassin minier du Pays-Haut lorrain...
C’est là que ma conscience sociale a pris ses racines. Mon grand-père était maçon. Immigré italien, il avait fui à la fois le fascisme et la misère économique et rejoint le bassin minier qui embauchait de la main- d’œuvre étrangère. En 1943, mon père, résistant, est déporté à Buchenwald. Cette histoire familiale a pesé sur mes engagements futurs. J’ai aussi été marqué par les grèves contre la fermeture de la mine et par la détresse de ces hommes condamnés au chômage, au suicide parfois.

Etudiant, vous vous engagez dans le syndicalisme, puis en politique.

A l’Unef à lafac de Nancy, puis au Parti communiste local et ensuite au comité central, dont je fus l’un des plus jeunes membres. Dans le Pays-Haut lorrain, à cette époque, tout le monde était communiste et le parti jouait un rôle considérable dans le combat social et l’organisation des ouvriers issus de l’immigration.

En 1985, vous entrez en mutualité, pourquoi ce choix ?

Je connaissais mal la mutualité, mais je connaissais bien les questions de santé. En tant qu’élu local en Lorraine, j’avais pu constater combien la santé et le social sont indissociables.
Cette année-là est créée la Fédération des mutuelles de France, à partir des mutuelles ouvrières. Je me retrouve alors pleinement dans une organisation qui fait de l’accès aux soins pour tous, de la lutte contre les  inégalités de santé et de la réponse aux besoins sociaux, sa priorité...

Cet engagement va durer trente ans...
Et avec enthousiasme ! Je retrouve dans ce mouvement les valeurs qui sont les miennes. Avec la mutualité, le changement, ce n’est pas pour demain c’est aujourd’hui, ici et maintenant. l

Bibliographie

* Militants de la solidarité : Une histoire de La Mutuelle Familiale, éditions de l’Atelier, 20 €.

"Ce feu qui brûle encore," éditions de l’Atelier, 17 €.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction