Navigation article

Progrès médical

L’Institut Pasteur fête ses 130 ans 

Le 14 novembre 1888 – voici tout juste 130 ans –, l’Institut Pasteur était inauguré en présence du Président de la République Sadi Carnot et de très nombreux invités.

Une foule nombreuse se masse autour de ce que certains surnomment « Le palais de la rage », un bâtiment de 11 000 mètres carrés en briques et pierres style Louis XIII au fronton gravé : « Souscription publique 1888 ». La grille d’entrée est ornée de drapeaux tricolores. Devant l’édifice trône une statue en bronze du berger Jupille, un des premiers vaccinés contre la rage, se débattant avec un chien enragé. Autour du perron : la garde républicaine et de nombreux invités. 

La cérémonie est prévue dans la bibliothèque de l’Institut, convertie pour l’occasion en salle de réception où une estrade a été installée, entourée des bustes en marbre de grands donateurs. Une demi-heure avant la cérémonie, prévue à 13h, la salle est bondée : 600 invités – hommes politiques, ministres, confrères, amis, collaborateurs -, s’y sont pressés, à tel point que certains disciples de Louis Pasteur ne peuvent y entrer et restent avec d’autres dans la galerie attenante. 

À l’arrivée de la voiture présidentielle, la garde républicaine entonne La Marseillaise tandis que Louis Pasteur, qui entre dans sa soixante-quatrième année, portant le grand-cordon de la légion d’honneur, descend l’escalier pour recevoir le président de la République Sadi Carnot. Puis les discours se succèdent. 

Quand vient le tour du fondateur de l’Institut, Louis Pasteur, trop ému, confie la lecture de son discours à son fils : « La voici donc bâtie, cette grande maison dont on pourrait dire qu’il n’y a pas une pierre qui ne soit le signe matériel d’une généreuse pensée. Toutes les vertus se sont cotisées pour élever cette demeure du travail. » Il précise : « Avant la pose de la première pierre, le comité de patronage de la souscription a décidé, malgré moi, que cet institut porterait mon nom. »

Dès la fin du XIXe siècle, Louis Pasteur et ses « lieutenants » sont les pionniers du concept de « santé mondiale ». Ils sont convaincus qu’une lutte efficace contre les maladies infectieuses doit conjuguer recherche, santé publique, enseignement et valorisation des résultats, et qu’elle doit être menée aussi bien dans les laboratoires que sur le terrain partout dans le monde. 

Depuis 130 ans, les progrès de la recherche, de l’hygiène et des interventions en santé publique ont permis une réduction drastique de la mortalité et de la morbidité. Cependant, les défis scientifiques et sanitaires auxquels les acteurs de la recherche biomédicale sont confrontés n’ont pas pour autant disparus : maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes ; développement de la résistance aux agents antimicrobiens ; etc. 

L’Institut Pasteur réévalue constamment ses priorités dans un environnement sanitaire changeant marqué par l’émergence régulière de nouvelles infections, par l’extension de la résistance aux agents anti-infectieux, par des événements environnementaux à fort impact sur la santé – comme le réchauffement climatique et ses conséquences et enjeux écologiques –, par des faits sociologiques comme la globalisation, le vieillissement de la population et son cortège de conséquences, en particulier l’accroissement d’incidence des cancers. 

L’histoire de l’Institut Pasteur est jalonnée de multiples découvertes scientifiques, dont certaines ont valu le prix Nobel de médecine à 10 de ses chercheurs. 1500 chercheurs venus des quatre coins du monde, travaillent aujourd'hui en son sein et le réseau international des instituts Pasteur, compte aujourd'hui des instituts dans 26 pays sur les cinq continents.

Visiter le musée Pasteur : 

Le musée Pasteur permet de découvrir en un seul et même lieu différents aspects de la vie et de l’histoire de Louis Pasteur. Le musée Pasteur est installé dans l'appartement où Louis Pasteur passa les sept dernières années de sa vie. Les pièces, conservées en l'état, témoignent de la vie quotidienne du couple Pasteur, tandis que dans la salle des souvenirs scientifiques, les instruments scientifiques d'origine retracent les nombreuses découvertes de l'illustre savant. La visite se termine par la superbe crypte d’inspiration byzantine où reposent Louis Pasteur et son épouse.

Le musée Pasteur est situé à l’Institut Pasteur, au 25 rue du Docteur Roux 75015 Paris

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction