L‘Union syndicale des médecins de santé (Usmcs) interpelle la ministre de la Santé sur la situation financière des centres de santé, qui « devient intenable ». A quelques semaines du 53ème congrès des centres de santé, les 3 et 4 octobre prochains à Paris, les organisateurs demandent à la ministre de mettre en application d’urgence les mesures de survie préconisées par l’IGAS.

A savoir :

– le financement de la coordination pluriprofessionnelle (généralistes, infirmières, dentistes, etc.) ;

– la rémunération des actions de santé publique et de prévention ;  

– la valorisation financièrement du travail des équipes qui s’investissent dans des zones prioritaires, défavorisées socialement et médicalement.

L’Usmcs demande que les centres de santé aient les moyens de gérer le tiers payant intégral sans gaspiller leurs ressources.

“Il faut fixer rapidement le plan de marche d’une véritable réforme, concrète et réaliste, mettant un coup d’arrêt à la dégradation des conditions d’activité des centres de santé” insiste l’Union syndicale.