L’hypertension sortie de la liste des Ald, une décision qui inquiète et indigne le Pr Ménard

Le Pr Joël Ménard, ancien directeur général de la Santé, professeur émérite de Santé publique à l’Université Paris-Descartes et spécialiste de l’hypertension artérielle (Hta) a publié hier sur www.lequotidiendumedecin.fr une tribune contre la suppression des nouveaux cas de Hta sévère de la liste des affections de longue durée (Ald, prises en charge à 100 %)

Le médecin s’indigne que la Hta ne soit plus considérée comme « une pathologie avérée » par simple décret. Il rappelle que « le contrôle, malheureusement encore trop souvent imparfait, de l’hypertension artérielle fut l’un des moteurs essentiels de l’augmentation régulière de l’espérance de vie en bonne santé à tout âge ».

Le professeur Ménard estime que les conséquences du retrait de la Hta de la liste des Ald n’ont pas été suffisamment étudiées, soulignant que les « dysfonctionnements majeurs d’institutions défaillantes peuvent aujourd’hui, par leurs décisions, réussir à tuer des personnes malades de deux manières différentes. La première, par légèreté, est largement mise en avant depuis quelques mois. […] 
La seconde, plus sournoise, et peut-être encore plus lourde de conséquences parce que moins visible immédiatement, est de ne pas faciliter l’accès de tous à des pratiques médicales bénéfiques, quand l’accès aux consultations et aux médicaments sauve des vies ».


Et le professeur s’indigne de ce que « cette décision limite, pour des milliers de nos concitoyens, les plus défavorisés, une facilitation d’accès aux traitements complexes d’une maladie grave qui est liée à quatre fois plus de risques de mourir en quelques années ».

L’augmentation du coût des maladies chroniques doit être géré, explique-t-il, mais « cette gestion doit concilier la protection de l’individu et l’équilibre de la société ». Et de conclure en rappelant que pour la Hta, «  les Britanniques sont plus traités aujourd’hui que les Français, mais dépensent moins » grâce à une politique des prix (en particulier sur les génériques) et sur l’éducation des prescripteurs et des citoyens…

www.lequotidiendumedecin.fr (Abonnement).

Nos précédents articles :