Grève des médecins : les conseils pour se faire soigner

Les médecins sont en grève à partir de mardi jusqu’au 31 décembre, à l’appel de tous les syndicats. Il veulent obtenir le retrait ou la réécriture du projet de loi de santé de Marisol Touraine. Ils s’opposent notamment à la généralisation du tiers payant pour tous les patients.

Les médecins sont en colère et ils le manifestent par une grève à partir du 23 décembre jusqu’au 31 décembre, à l’appel de tous les syndicats. Ils sont notamment contre la généralisation du tiers payant pour tous les patients. Car ils disent déjà pratiquer l’avance de frais quand la situation de leurs patients l’exige et ils redoutent que cela entraîne un surcoût et une surcharge administrative.

Ils craignent également que l’agence régionale de santé (Ars) ait les pleins pouvoirs avec l’apparition d’un « service territorial de santé au public » (Stsp) qui tiendra un rôle central. Ils sont également contre le projet de loi autorisant les pharmaciens à vacciner les patients à leur place. Ils pointent du doigt le gel de la consultation depuis 2011 et ils réclament une revalorisation de leur tarif de 23 à 25 euros.

Sur le tiers payant, la ministre de la Santé a déjà précisé qu’il n’y aura pas de sanction. Pour le Stsp, il sera réécrit pour laisser l’initiative aux médecins libéraux et non plus à l’Ars.

Les Français comprennent la grève

Le journal le Figaro indique dans un sondage que « près des deux tiers des Français comprennent la grève reconductible des médecins et des urgentistes. […] Près de 9 Français sur 10 se déclarent satisfaits de la qualité des soins fournis par les médecins et les trois quarts jugent même qu’ils participent, en modérant leurs prescriptions de médicaments, à l’effort de réduction des dépenses de santé ».

Le Figaro note que « les Français adhèrent aussi à l’une de leurs revendications phares : la hausse de 2 euros des tarifs de consultation, approuvée par 52% d’entre eux. […] Mais pas question pour autant de renoncer à la généralisation du tiers payant à tous les patients. […] Les Français applaudissent cette disposition aux deux tiers, un résultat en hausse constante ».

Comment se faire soigner pendant les fêtes ?

De son côté, l’Ars assure que la continuité et la permanence des soins est assurées pendant la période des fêtes de fin d’année.
«Tous ceux qui auront besoin de consulter un médecin seront pris en charge», déclare l’Ars.
Pendant la période de grève, chaque agence rappelle, sur son site Internet, les démarches à effectuer par les patients pour être pris en charge rapidement :

En journée, les 23, 24, 29 et 30 décembre, et les 2 et 3 janvier : contactez d’abord votre médecin traitant ; s’il n’assure pas ses consultations, contactez le 15 ; vous serez orienté en fonction de votre situation médicale.

La nuit (à partir de 20 herues) et en journée, les 25, 26, 27, 28 et 31 décembre, et le 1er janvier : le dispositif de permanence des soins ambulatoires (service de garde des médecins libéraux) s’applique ; contactez directement le 15 ou le numéro départemental d’appel de la permanence des soins ambulatoires ; vous serez orienté en fonction de votre situation médicale.

Dans tous les cas, pour toute urgence médicale grave ou en cas de doute : contactez directement le 15.

Ces consignes sont également disponibles sur le site Internet du ministère.