C’est une audience décisive pour l’avenir du Grand Conseil de la Mutualité (Gcm) des Bouches du Rhône qui s’est tenue le 30 avril dernier au Tribunal de grande instance (Tgi) de Marseille.
Elle était en effet consacrée à la présentation et l’étude du plan de redressement du Gcm dont l’objectif affiché demeure la pérennité et le développement de ses activités ainsi que l’apurement du passif de sa structure.
A l’issue de l’audience, le soulagement prévalait puisque le risque de mise en liquidation judiciaire du réseau semble désormais bel et bien écarté au profit d’une poursuite de l’activité.
Le tribunal statuera toutefois le 7 mai prochain.
Dans l’attente de sa décision, le Gcm, dans un communiqué de presse, s’est dit convaincu de la pertinence de ses orientations et a rappelé les fondements du plan de continuation.
Il s’est agi en effet de mettre en place un nouveau modèle économique viable des centres de santé, de maintenir une offre de soins de plus de 50 réalisations sanitaires et sociales, ancrées sur le terrain et en lien avec le monde institutionnel et associatif, (notamment au sein des nouveaux conseils de territoire du Gcm) et, enfin, d’obtenir une relance de l’activité grâce à cette nouvelle organisation, destinée, entre autres choses, à toujours mieux répondre aux besoins des populations.