L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) demande aux patients qui prennent du Furosémide Téva 40 mg de rapporter toutes les boîtes chez leur pharmacien. Ce dernier leur remettra immédiatement un autre médicament à base de Furosémide, équivalent à celui qui leur avait été prescrit afin qu’ils puissent poursuivre leur traitement sans problème.
Ce rappel de tous les lots de Furosémide Teva 40 mg est « une mesure de précaution » rappelle l’Ansm. Il fait suite à l’identification d’un problème de conditionnement : on sait en effet, depuis le 7 juin, que des comprimés de Zoplicone, un somnifère, ont été mis dans plusieurs boîtes de Furosémide 40 mg à la place des comprimés de ce diurétique, prescrit dans l’hypertension artérielle et certains troubles pulmonaires.
Une erreur qui pourrait avoir coûté la vie à un patient de quatre-vingt-onze ans, décédé d’un œdème pulmonaire le 9 juin au matin, après avoir consommé du Zoplicone en croyant prendre du Furosémide. « Depuis quelques jours, on ne comprenait pas, il dormait tout le temps », a déclaré sa fille.
Deux autres décès suspects de patients âgés traités avec du Furosémide Teva 40 mg ont été signalés. Une quatrième patiente est hospitalisée à Tours dans un état grave.
Le lien de causalité n’a pas été établi, néanmoins, une enquête judiciaire est ouverte. L’Ansm souligne que « ce ne sont pas les caractéristiques du médicament qui sont en cause, mais un problème industriel lié au conditionnement du médicament ». Deux lots incriminés (Y 175 et Y 176) avaient déjà été retirés du marché vendredi 7 juin. Des investigations sont en cours pour savoir si d’autres lots sont concernés. En attendant le résultat, l’Asnm a décidé de supprimer toutes les boîtes de la vente.
On estime que, en France, 50 000 à 70 000 patients prennent au moins un cachet de Furosémide par jour. Pour plus de sécurité, l’Agence du médicament et l’ordre des pharmaciens ont demandé aux pharmaciens de téléphoner à tous les patients auxquels ils auraient vendus des boîtes de Furosémide Teva dosé à 40 mg afin de leur demander de les rapporter à leur officine.
L’affaire pourrait altérer la confiance qu’ont les Français dans les génériques. En effet, le Furosémide est un générique du médicament princeps Lasillix. Fabriqué par la société israélienne Teva, géant mondial des génériques, il est conditionné à Sens dans l’Yonne.
L’enquête devrait dire dans quelques jours ce qui s’est passé.
Un numéro vert est à la disposition des patients : le 0 800 51 34 11.