Lors de la Conférence de presse du 14 janvier 204, le Président de la République François Hollande a souhaité aborder une question d’éthique, celle de “l’euthanasie” qui figurait dans ses engagements de campagne. Le débat étant ardu, le Chef de l’Etat n’a pas souhaité prononcé le mot, préférant parler “d’assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité”. Celui ci a redit son souhait d’une loi qui permette “dans un cadre strict” à toute personne majeure atteinte d’un mal incurable “provoquant une souffrance physique ou psychique insupportabble qui ne peut être apaisée”, de pouvoir d’être aidé dans son choix de mourir. Une déclaration qui rejoint l’avis de la Conférence citoyenne présenté le 16 décembre dernier par le Comité Consultatif National d’éthique, préconisant la légalisation de l’euthanasie dans certains cas très précis. François Hollande a précisé qu’il attendait un nouveau rapport du Comité d’éthique dans les prochaines semaines. Un texte de loi pourrait être présenté au printemps 2014.