Solimut, fournisseur officiel de solidarité, a ensoleillé le Vieux-Port le 19 juin dernier.

Pour la finale nationale des Trophées caractères, que l’Union de groupe mutualiste a organisée en partenariat avec le quotidien Libération, le Vieux-Port de Marseille arborait le 19 juin dernier les couleurs de Solimut. Première édition plus que réussie, qui visait à récompenser des initiatives solidaires menées dans le monde du travail. Tout au long de la soirée, sur un podium face à la mer, des animations se sont succédé, avant la divulgation du palmarès.
Ont été tour à tour distingués les trois plus belles initiatives, le lauréat du public, ainsi que les coups de cœur de Libération et de Solimut. Olivier Réthoré, ancien salarié de Sacfom, s’est vu décerner le coup de cœur de Solimut, pour la création, à la suite de la fermeture de son entreprise (Buro + et Hyperburo), d’une plateforme de compétences afin d’aider ses anciens collègues à retrouver un emploi. Celui de Libération est allé à Anne Fringant, de la société LinkByNet, pour la conception du dispositif de « l’arrondi sur salaire », qui permet aux salariés de l’entreprise de participer à des dons en faveur de quatre associations de leur choix.
Le jury a décerné trois prix : dans la catégorie des organisations de moins de 50 personnes, l’association Aiutu Studientinu, représentée par Christian Franchi à Corte, a été récompensée pour son épicerie solidaire sur le campus de l’université de Corse, qui a permis la distribution gratuite de denrées alimentaires et d’équipements ménagers à de nombreux étudiants, dont la situation est de plus en plus précaire. Pour les organisations de plus de 500 personnes, coup de chapeau à la Cgt Goodyear d’Amiens, qui a obtenu, dans le cadre de l’accord de fin de sept années de conflit entre les salariés et l’entreprise, que les indemnités et primes de licenciement soient lissées afin que les salariés récemment embauchés en bénéficient.
Enfin, le jury a distingué l’initiative des salariés de Saeme Source Badoit. Un opérateur de production, Christophe Germain, s’est vu offrir des jours de Rtt pour rester auprès de son fils en fin de vie. Un prix du jury qui récompense également l’association D’un papillon à une étoile, qui œuvre afin que de telles initiatives puissent être reconduites.
Le public, lui, a été touché par l’initiative des salariés de Turbomeca : près de 2 600 personnes ont ainsi voté pour le geste solidaire des collègues d’Eric Mimiague. En 2011, la fille de ce salarié est tombée gravement malade. Là encore, afin qu’Eric puisse être au chevet de son enfant hospitalisé, ses collègues lui ont fait don de leurs Rtt… La direction de l’entreprise a soutenu cette action et, depuis, a mis en œuvre « un crédit d’absences » à utiliser en cas de besoin.
Après ce grand moment d’émotion, place a été faite à la musique avec un grand concert de Lussi in the sky, artiste au talent et à l’univers singuliers qui a clos dans l’énergie et la bonne humeur cette soirée mémorable.

 

« Un travail collectif très enrichissant »

Deux questions à Robert Visciano, directeur du réseau.

Cette année, la campagne de rentrée de la Mutuelle de France Plus prend de nouvelles dimensions, puisqu’elle s’élargit et devient commune aux six mutuelles qui composent Solimut.
C’est effectivement la toute première campagne commune conduite par Solimut. En cette rentrée, toutes les mutuelles de Solimut – la Mutuelle de France Plus,
la Mutuelle de France Prévoyance, la Mutuelle familiale de la Corse, la Mutuelle de France 04-05, Mutami, la Mutuelle de France Bretagne-Centre-Océans (Mfbco) – déclineront le même concept créatif, les mêmes supports, à la même période, dans le cadre de cette campagne. En revanche, chaque mutuelle restera libre du message
et de l’offre spécifique qui l’accompagnent.Nous envisageons un suivi quotidien consolidé des résultats de cette campagne Solimut.

L’élaboration de cette campagne est le fruit d’un travail collectif que vous avez chapeauté. Quelles en sont les caractéristiques ?
Des groupes de travail se sont réunis régulièrement (animation Réseau, développement, communication, etc.). Solimut est une entité en construction, à cet égard, le fait de travailler en commun pour élaborer cette campagne a été très positif. La campagne, qui se déroule du 1er septembre au 31 octobre, s’appuie sur un concept fort : la santé est le bien de tous, pas seulement de ceux qui en ont les moyens, avec un prix attractif qui montre que « l’esprit mutuelle », ça marche ! Et nous invitons les gens à nous rejoindre si, comme nous, ils pensent que la santé
doit être garantie pour tous !