L’été arrive : festivals, concerts, discothèques, plage… La musique bat son plein, et parfois à pleine puissance. Or, les oreilles n’ont pas la capacité de s’adapter à l’environnement sonore et de mettre en place des mécanismes de protection naturelle en cas de nécessité. « Si les paupières protègent les yeux, les oreilles, elles, n’ont pas de fermeture et sont soumises à toutes les pressions, même les plus nocives, rappelle le Pr Hung Thai Van, médecin Orl au Chu de Lyon et membre de l’association Jna (Journée nationale de l’audition). Le plus insidieux, c’est que nous n’avons pas de signes anormaux lors de l’exposition, c’est après que l’on ressent les sifflements, les bourdonnements ou une douleur. Et parfois le « après » est déjà trop tard. »

En effet, selon l’enquête nationale Ipsos réalisée en 2012 pour l’association, 52% des jeunes interrogés ont déjà ressenti de la fatigue et des maux de tête à la suite d’une exposition sonore. 43% des 16-18 ans disent avoir eu des douleurs, des sifflements, des bourdonnements ou une perte momentanée de leur audition. Une proportion atteignant même 58% chez les 22-25 ans.

Face à ce constat, l’association Jna alerte les jeunes et recommande de ne pas dépasser une heure par jour d’écoute de MP3 ou d’appareils de loisirs de ce type, à la moitié du volume maximal, de s’éloigner des baffles lors des concerts et festivals, de porter des protections auditives en mousse ou sur mesure, de faire des pauses auditives de quinze minutes toutes les deux heures en discothèque, ou encore de prendre connaissance des volumes sonores diffusés dans les établissements de nuit (le maximum légal est de 105 dB. Or l’oreille est déjà en danger au-delà de 85 dB).

L’association Jna sera d’ailleurs présente cet été dans diverses manifestations culturelles en distribuant brochures de prévention et bouchons de protection auditive : le 21 juin lors de la Fête de la musique dans plus de 31 villes de France; du 27 au 29 juin au festival Solidays, en partenariat avec BruitParif, France Acouphène et  Solidarité Sida; le 4 juillet au sein des établissements de nuit, en partenariat avec l’Umih, la Ville de Lyon et l’Ecole des DJ Ucpa, et le 7 septembre au festival Inoxpark, à Paris.