La carence en fer est courante chez les femmes. Elle est provoquée par une alimentation déséquilibrée, pauvre, notamment, en viande et en poisson.

Les besoins en fer sont accrus en cas de grossesse et d’allaitement. Le risque de carence augmente chez les femmes qui ont des règles abondantes (en particulier celles qui portent un stérilet), car celles-ci engendrent une déperdition de fer non négligeable.

Si vous ressentez une fatigue anormale, une perte de mémoire, des difficultés de concentration, si vous perdez vos cheveux, si vos ongles sont cassants, vous avez peut-être une carence en fer. Parlez-en à votre médecin. Grâce à une simple prise de sang, on vérifiera le dosage de la ferritine (protéine de stockage du fer) et des globules rouges. Si vous manquez de fer, le médecin prescrira un traitement oral à base de comprimés de fer ou de sels de fer pour reconstituer les réserves. Le traitement associe fer et vitamine C, qui favorise l’absorption du fer.

Profitez-en pour rééquilibrer votre alimentation, en mangeant des aliments riches en fer : viande rouge, poisson, fruits de mer, légumes et fruits secs.