Navigation article

Mode de vie

Et si on s'offrait un jeu d'évasion ?

Et si vous vous offriez un jeu d'évasion pour Noël ? Une idée originale à réaliser entre amis ou en famille.

La clé vient de tourner dans la porte derrière vous. Dès lors, vous avez
soixante minutes, pas une de plus, pour tenter de ressortir de la pièce dans laquelle vous êtes enfermé avec votre équipe de 3 à 5 joueurs. Votre mission
est de trouver qui a assassiné l’associé de votre ami le détective James Murdoch.
Ce dernier, accusé du meurtre de son collaborateur, a été emprisonné,
mais vous le savez innocent. A vous et votre équipe de résoudre ensemble les énigmes, de trouver les indices cachés dans la salle qui vont vous permettre de le disculper et de vous évader. Ce jeu est proposé à Paris par Hint-Hunt, le plus ancien escape game de France, qui a ouvert ses portes en 2013 et a déjà séduit plus de 500 000 participants.

Course contre la montre

Nés au Japon, ces jeux qui font un peu penser à un Cluedo grandeur nature ont envahi le monde anglo-saxon avant de débarquer sur les côtes françaises et de gagner le monde entier. En France, il y en a déjà plus de 800 et il s’en ouvre de nouveaux presque chaque semaine. Le principe est un peu toujours le même. Un groupe enfermé dans une pièce ou dans un lieu clos dispose d’une heure
pour résoudre une énigme et s’en échapper. Une course contre la montre qui ajoute du suspens à l’intrigue. Chaque salle a son scénario et son ambiance propre.

Ces jeux s’adressent à tous les publics et à tous les âges, même si les jeunes adultes urbains restent la population cible. Les univers sont variés : manoir hanté, aventure sous-marine… Les joueurs sont transportés dans d’autres époques, au temps des mousquetaires, à la Bastille durant la Révolution, dans un futur de sciencefiction ou encore au Pays des merveilles avec Alice… Certains proposent des univers en réalité augmentée. L’intérêt de ces jeux grandeur nature n’a pas échappé aux conservateurs de monuments : la forteresse de Chinon, le château d’Amboise, le Louvre ou l’Opéra de Paris ont créé, avec des sociétés spécialisées, leurs propres escape games, dont l’intrigue a pour cadre ces prestigieux édifices. Du côté des joueurs, de nombreuses entreprises misent sur cette activité de groupe pour souder leurs équipes.

Partage et rencontre

Pourquoi un tel engouement ? Pour David Peyron, sociologue et auteur
de Culture Geek 1 « dans une société de plus en plus virtuelle et individualiste, les gens ont besoin de lieux pour se retrouver, pour faire et jouer ensemble et surtout dans la matérialité. Les escape games, qui permettent des expériences participatives dans de vrais lieux, avec des décors tangibles, répondent à cette exigence ». Selon lui, cette activité a de beaux jours devant elle : « Je pense qu’elle va s’enraciner comme une nouvelle pratique. On se rendra dans un escape game comme on va au cinéma ou au concert. Il est probable aussi qu’à l’avenir les visites de musées se feront sous cette forme, ludique, interactive. Elles deviendront de véritables moments
de partages et de rencontres. »

Seul hic, et de taille... Le prix. Compter 25 € en moyenne par personne. Pas à la portée de toutes les bourses. Voilà pourquoi la plupart proposent aujourd’hui des bons-cadeaux pour un anniversaire ou un Noël original.

  • 1. Editions Fyp, 19,50 €.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Protection sociale

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction