L’Inspection générale des finances (Igf) a remis un rapport sur l’endettement des hôpitaux, dévoilé aujourd’hui par le quotidien Les Echos. Selon ce rapport, l’endettement a triplé en moins de dix ans sous le poids des investissements liés aux plans Hôpital 2007 et Hôpital 2012. «L’encours des prêts de moyen et long terme est passé de 9 milliards d’euros en 2003 à plus de 24 milliards en 2011 sous le poids des plans d’investissement.» Face à cette situation, l’Igf préconise de «limiter fortement» le recours des établissements de santé aux emprunts bancaires de court terme. Les prêts ont servi principalement à construire, à rénover ou à assurer le regroupement des établissements. Les hôpitaux ont aussi amélioré leurs équipements informatiques et l’achat d’Irm.

Les Echos notent que les incidents de paiement se sont multipliés depuis la crise, comme au Chu de Caen ou de Martinique, qui ont des difficultés, ou encore aux hôpitaux de Lens ou d’Ajaccio.