Dix règles d'or pour faire du sport en tout sécurité

Sportifs de haut niveau, joggeurs du dimanche, amateurs de tennis aguerris, cyclistes séniors… Tous les sportifs sont concernés par la nouvelle campagne de prévention « Le sport, c’est la santé, 10 réflexes en or pour la préserver » , mise en place par le Ministère des affaires sociales et de la santé et le Ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative.

Il s’agit d’attirer l’attention sur les accidents cardiaques survenant lors de la pratique sportive. Ces accidents résultent parfois de comportements dangereux ou simplement négligents et sont responsables de 1 200 à 1 500 morts subites par an.

Cette campagne est soutenue par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et s’appuie sur les 10 règles d’or édictées par le Club des cardiologues du sport. Elles consistent à faire attention à sa santé, à respecter certaines consignes simples et de bon sens, à surveiller les signaux anormaux et à ne pas hésiter à aller consulter son médecin traitant.

- Je signale à mon médecin toute douleur dans la poitrine ou tout essoufflement anormal survenant à l’effort, et ce, quels que soient mon âge, mes niveaux d’entraînement et de performance, ou les résultats d’un précédent bilan cardiologique.

- Je signale à mon médecin toute palpitation cardiaque survenant à l’effort ou juste après l’effort.

- Je signale à mon médecin tout malaise survenant à l’effort ou juste après l’effort.

- Je respecte toujours un échauffement et une récupération de 10 mn lors de mes activités sportives.

- Je bois 3 ou 4 gorgées d’eau toutes les 30 min d’exercice à l’entraînement comme en compétition.

- J’évite les activités intenses par des températures extérieures en-dessous de -5°C ou au-dessus de +30°C et lors des pics de pollution.

- Je ne fume pas, en tout cas jamais dans les 2 heures qui précédent ou qui suivent la pratique d’une activité sportive.

- Je ne consomme jamais de substance dopante et j’évite l’automédication en général.

- Je ne fais pas de sport intense si j’ai de la fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre – courbatures).

- Je pratique un bilan médical avant de reprendre une activité sportive si j’ai plus de 35 ans pour les hommes et de 45 ans pour les femmes.