Navigation article

Femmes

Discriminations envers les femmes : on fait quoi ?

Emploi, logement, loisirs... les discriminations envers les femmes sont toujours très présentes dans notre société. A l'occasion de la Journée interntionale des droits des femmes, le Défenseur des droits lance un site pour « en finir avec les discriminations ».

Accès à l'emploi, au logement, aux loisirs, aux services publics ou privés, le chemin des femmes est semé d'embûches. En témoignent les nombreuses saisines répertoriées en 2018 auprès du Défenseur des droits.

Ne pas hésiter à saisir le Défenseur des droits

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, veut « En finir avec les discriminations » et met en ligne un dossier complet pour la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes. En 2018, ses services ont apporté une réponse à « 639 femmes qui s'estimaient discriminées en raison de leur sexe », leur situation de famille ou parce qu'elles étaient mères, ou enceintes. Rappelons que la loi protège toutes les femmes qui sont discriminées en raison de ces trois critères.

Ce site se compose d’une frise chronologique retraçant toutes les saisines adressées à l’institution par des femmes qui ont été discriminées parce qu’elles sont femmes ou mères. « La proportion et la fréquence de ces saisines soulignent le caractère systémique des discriminations faites aux femmes qui sont bien plus qu’une accumulation de situations individuelles », précise le Défenseur.

Sur le site, on découvre également une galerie de portraits comme Céline, discriminée à l'emploi parce qu'elle est en âge d'avoir des enfants, ou Fanta, victime de propos déplacés chez son médecin, en raison de ses origines africaines.

Un quiz est proposé aux internautes pour tester leurs connaissances des discriminations dont les femmes sont victimes.

A savoir : selon une nouvelle loi, depuis une semaine, les entreprises de plus de 1 000 salariés sont obligées de publier un index représentant les inégalités salariales entre hommes et femmes.

L’index, qui prend la forme d’une note sur 100, est calculé à partir de plusieurs critères (rémunération moyenne des femmes et des hommes, primes de performance, avantages en nature...). La note calculée par l’entreprise doit obligatoirement être publiée sur leur site Internet, être transmise aux représentants du personnel et à l'inspection du travail.

Aujourd’hui en France, à poste et âge égal, une femme gagne en moyenne 9 % de moins qu'un homme. L’écart grimpe à 25 % tous postes confondus.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Société

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction