Deux à trois produits laitiers par jour protègent du cancer du côlon mais augmentent celui de la prostate

Un colloque organisé par l’Institut national du cancer avec l’Institut Cancer Aviesan et le Réseau National Alimentation Cancer Recherche a fait le point sur certains lien entre la nutrition et le cancer.

Premier enseignement : plusieurs études montrent qu’une consommation de deux à trois produits laitiers par jour, comme le recommande le Plan national nutrition santé, aurait un effet protecteur sur les cancers de la vessie et du côlon. En revanche, selon une étude présentée par Dr Teresa Norat, épidémiologiste à Londres, elle augmenterait légèrement le risque de cancer de la prostate.

Un conseil : mieux vaut ne pas manger de produits laitiers en même temps que de la viande ou de la charcuterie, cela réduit l’absorption du fer contenu dans ces aliments, notamment chez les personnes âgées.

Deuxième constat : le rapport entre risques de cancer du sein et obésité se confirme. Une vaste étude sur une cohorte de femmes européennes indique que celles dont l’indice de masse corporelle était élevé avant la ménopause présenteraient plus de risques que les autres de souffrir d’un cancer du sein après leur ménopause.

Toujours concernant le cancer, les résultats d’une étude menée sur 251 femmes ayant subi une chimiothérapie pour un cancer du sein -dont une moitié a eu un suivi standardisé et l’autre a bénéficié d’une cure thermale de deux semaines avec un suivi diététique et une activité physique adaptés- révèlent que chez ces dernières, le contrôle du poids après traitement est significativement meilleur que dans le groupe-témoin.

 

*« Nutrition and Cancer : hot topics from biology to public health issues » (Nutrition et cancer : les sujets-clefs, de la recherche fondamentale à la santé publique).

 

A LIRE AUSSI :