L’Association régionale de la Fédération française de cardiologie installe 40 défibrillateurs dans les refuges de montagne des Alpes pour apporter aux vacanciers les premiers secours.

Selon les données collectées par le Registre des urgences coronaires (RESURCOR) sur l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie, les interventions pour les arrêts cardiaques varient, dans ces trois départements, entre 1 600 à 1 800 chaque année, dont certaines « dans le milieu hostile de la haute montagne ». Dès cet été, une vingtaine de sites seront équipés de défibrillateurs. « Le choix des refuges équipés s’est fait sur des critères de fréquentation, de volontariat et un programme de formation est en cours et vise principalement les gardiens de refuges », précise le Pr Jacques Machecourt, président de l’Association régionale de la Fédération française de cardiologie.

L’année dernière, l’association avait déjà équipé deux refuges de Savoie. Cette expérience a ouvert la voie à « un projet plus ambitieux nécessitant de nouveaux partenariats pour financer l’achat, la maintenance du matériel et la formation des équipes », explique la Fédération. De 50 000 à 60 000 personnes meurent chaque année en France d’arrêt cardiaque subit.

Plus de renseignements sur le site www.fedecardio.com