Navigation mutuelle

Smh

Denise Ducroux, nouvelle administratrice

Jeune retraitée après avoir été sage-femme pendant vingt et un ans au Chr de Lille, Denise Ducroux nous détaille les raisons de son engagement mutualiste.

Sophrologie, échographie, acupuncture : elle a toujours répondu présent pour participer aux formations permettant d’enrichir son métier-passion. Denise Ducroux se dit curieuse de nature. Retraitée depuis maintenant quatre ans, elle confie que son travail très prenant ne lui laissait pas le temps de s’engager ailleurs.

« Mais à présent, j’ai besoin de m’investir, de me rendre utile à la société, autrement. » Aussitôt dit, aussitôt fait. Denise est élue conseillère municipale au sein de sa commune, Vendeville, et elle qui mettait des enfants au monde s’occupe actuellement des personnes âgées et du Centre communal d’action sociale (Ccas).
Présente pendant deux décennies à la maternité Roger-Salengro puis à Jeanne-de-Flandre, cette femme discrète est adhérente à la Smh depuis le début de sa carrière.

« J’ai eu envie d’en savoir plus sur le fonctionnement de la mutuelle et j’ai pensé que je pourrais m’y rendre utile en choisissant d’intégrer la commission prévention. Autour de moi, en effet, je constate encore couramment que trop de personnes attendent l’urgence pour se soigner et que les soins sont alors très onéreux. Il y a encore et toujours un vrai besoin d’informer. »

Une soif de transmettre

Interrogée sur ses atouts, Denise mentionne sa bonne connaissance des problématiques de l’hôpital et de ses usagers, et surtout ces longues années passées en consultations prénatales : « J’ai eu l’habitude d’accueillir et d’écouter des personnes de tous les milieux. »
Elle évoque ces femmes qui trop souvent n’avaient aucune complémentaire santé et qui ne démarraient leur suivi de grossesse qu’à partir du sixième mois pour être prises en charge, ou encore ces consultations dédiées aux personnes les plus fragiles, que l’on prenait alors davantage de temps à recevoir et à écouter. Quant à ses collègues, elle les côtoie ­toujours. « Elles me parlent fréquemment de la surcharge de travail qui est la leur aujourd’hui : les tâches qui incombent aux sages-femmes sont de plus en plus nombreuses. » Avec tristesse, Denise se souvient alors de cette collègue victime d’un burn-out : « Il y a eu une grosse culpabilité dans l’équipe parce qu’on n’a pas vu la souffrance arriver, et tout le mystère et les non-dits qui entouraient ses absences ne nous ont pas permis de l’aider suffisamment. »

Avec l’objectif d’assurer au mieux ce mandat de quatre ans et conformément aux nouvelles exigences réglementaires, Denise repart en formation afin de mieux appréhender son rôle d’administratrice. « Pour avoir déjà participé à deux conseils d’administration, je découvre à l’intérieur de la mutuelle une bonne entente entre cadres et administrateurs. » Denise, qui a toujours soif d’apprendre et de transmettre, l’affirme : « J’ai l’im­pression de démarrer une ­deuxième carrière, cette fois en tant que bénévole ! »

Marie-Hélène Olla

 

Service d’accompagnement administratif : toujours à vos côtés
-Vous êtes confronté à une démarche administrative fastidieuse ?
-Vous ne savez pas à quel organisme s’adresser ?
-Vous avez du mal à remplir des dossiers ? Vous vous interrogez sur vos droits ?
N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec Madeleine Plancke, Jean-Louis Grimonpon, Samuel Delcourt :
Par téléphone : 03.20.10.97.10.
Par mail : saas@smh.fr.
Ou via votre espace adhérents sur smh.fr : rubrique Saas, prendre rdv.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction