Navigation article

Vaccination

De plus en plus de cas de rougeole

La rougeole progresse en France. La moitié des cas sont signalés surtout en Nouvelle-Aquitaine, d'après Santé publique France.

La rougeole est en progression en France. 1 527 cas sont déclarés depuis début 2018. Pour mémoire, on en dénombrait 300 par an de 2013 à 2015. Déjà 72 départements sont atteints par ce virus très contagieux. Mais l'épidémie sévit surtout en région Nouvelle-Aquitaine (51 % des cas déclarés). Une femme de 32 ans est décédée de la rougeole en février dernier dans l’agglomération de Poitiers. La plupart des cas sont concentrés en Gironde (547 cas) et en Haute-Vienne (138 cas).

Manque de couverture vaccinale

Cette situation est due à l'insuffisance de la couverture vaccinale, d'après l'agence Santé publique France. Seulement 79 % des nourrissons ont reçu les deux doses du vaccin au lieu des 95 % nécessaires, mais il y a aussi un problème chez les enfants et les jeunes adultes, d'après Santé publique France. « 87 % des cas de rougeole sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés », martelle Santé publique France. 

En Europe, la France fait office de mauvaise élève en matière de vaccination. En effet, vingt-deux pays de l'Union européenne ont éliminé la transmission endémique de la rougeole depuis plus de trente-six mois et quatre autres sont sur le point d'y parvenir. Quant à la France, comme la Belgique, l'Italie et la Roumanie, elle est jugée par les autorités sanitaires comme  « porteuse d'une transmission endémique de la rougeole ».

La rougeole n'est pas une maladie bénigne

La rougeole est une maladie très contagieuse due à un virus qui se transmet très facilement par la toux, les éternuements et les sécrétions nasales. Une personne contaminée par la rougeole peut infecter entre 15 et 20 personnes.

Les premiers signes de la rougeole peuvent apparaître 10 à 12 jours après l'exposition au virus. Au début, la maladie se manifeste par une fièvre montant rapidement, avec une toux de plus en plus marquée, le nez qui coule, les yeux rouges qui pleurent, un malaise général et une fatigue importante. Après 3 ou 4 jours de fièvre élevée, l’éruption avec des boutons sur la peau commence, d’abord au niveau de la tête pour s’étendre ensuite sur le corps. La maladie aiguë dure une bonne semaine et occasionne une grande fatigue. Il n’existe pas de traitement spécifique du virus de la rougeole et la plupart des personnes atteintes guérissent en deux à trois semaines mais peuvent rester fatiguées plusieurs semaines.

Mais des complications dues au virus même ou à des surinfections peuvent survenir : laryngite, otite, pneumonie et, plus grave, encéphalite pouvant entraîner la mort ou de possibles séquelles. Les hospitalisations pour complications sont plus fréquentes chez les nourrissons de moins de 1 an, les adolescents et les adultes.

La période de contagion commence 5 jours avant l'éruption cutanée (apparition des boutons) et dure jusqu’à 5 jours après le début de l’éruption.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction