Navigation article

Médicaments

Bientôt des pharmaciens prescripteurs ?

Les députés ont adopté un amendement selon lequel des pharmaciens pourront prescrire des médicaments pour certaines pathologies. L'expérience est lancée pour trois ans dans deux Régions.

Cystite, conjonctivite, eczéma… le patient pourra obtenir des médicaments sans avoir d'ordonnance établie par un médecin.

Un amendement au budget de la Sécurité sociale pour 2019, adopté en commission des Affaires sociales, autoriserait une expérimentation pour trois ans dans deux Régions, s'il est voté par l'ensemble des députés.

Pharmaciens : des compétences élargies

Les pharmaciens d'officine voient leur périmètre de compétences s'agrandir. Après la vaccination contre la grippe qui peut se faire à la pharmacie ainsi que le bilan de médication des personnes âgées 1, un autre pouvoir pourrait leurs être confié : la délivrance de médicaments pour certaines pathologies comme la cystite, la conjonctivite... sans que le patient ne soit passé chez le médecin pour obtenir une ordonnance.

S'il est adopté, cet amendement se réalisera dans un cadre qui ferait l'objet d'un protocole médical avec le médecin traitant et les communautés de santé. La liste des médicaments serait définie par arrêté. Il s'agirait dans un premier temps d'une expérimentation, menée pour trois ans dans deux régions.

Mais avant, le texte doit être soumis au vote de l'ensemble des députés. S'il est adopté, l'expérimentation commencerait début 2019. Cet élargissement des compétences est destiné à lutter contre les déserts médicaux.

De leur côté les syndicats de médecins, sont dubitatifs. Pour la Confédération des syndicats médicaux français (Csmf), « il s’agit là d’une remise en cause complète des contours de métier », de médecin qui voit la responsabilité d’un diagnostic médical et d’une prescription de médicaments donnée au pharmacien. « Le médecin est celui qui a l’apanage du diagnostic médical et de la prescription du médicament (sauf médicaments en vente libre). Le pharmacien analyse la prescription médicale et dispense le médicament. Remettre en cause les contours de chaque métier sous le prétexte de la coopération est de nature à engendrer des dysfonctionnements et des problèmes graves dans la prise en charge des patients. Sans compter la responsabilité que les pharmaciens seraient amenés à endosser… » conclu le président du syndicat, Jean-Paul Ortiz.

  • 1. Le bilan de médication est une forme de suivi de santé en continu, des personnes âgées, près de chez eux, entre leurs rendez-vous chez divers médecins et d'éventuelles hospitalisations.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction