Gérer ses déchets afin qu’ils soient recyclés est un moyen à la portée de tous de lutter pour la protection de la planète. Ce b-a-ba du comportement citoyen, la Mutuelle familiale de la Corse (Mfc) l’applique systématiquement dans l’ensemble de ses douze agences.

Ainsi, au pied de chaque bureau, de chaque photocopieur et de chaque fax, on trouve un petit bac bleu destiné à la récupération du papier. Impossible de le confondre avec une corbeille à papier : les feuilles, utilisées recto et verso, n’y sont ni froissées ni déchirées. Brochures, courriers et documents divers y sont empilés soigneusement de manière à ne pas déborder et à faciliter ainsi la collecte.

« Chacun y a mis du sien et, cette année, nous avons collecté 2,5 t de papier, déclare Patrick Fazzini, conseiller mutualiste. 420 kilos de documents non confidentiels ont été portés par nos soins au recyclage, le reste a été collecté par un atelier protégé pour y être traité au préalable. »

Parmi les petits gestes bons pour la planète que l’on cultive à la Mfc, il y a également l’utilisation quasi quotidienne de la visioconférence. Celle-ci permet au personnel et aux administrateurs de participer à de nombreuses réunions de travail sans prendre la voiture ou l’avion.

Ainsi, en 2010, la Mfc a « économisé » quelque 19 218 kilomètres de déplacements en Corse et sur le continent. « Ce chiffre à lui seul peut convaincre les plus sceptiques de l’intérêt écologique d’un tel équipement, conclut Patrick Fazzini. Mais on pourrait également mettre en avant l’aspect financier en comptabilisant les frais de carburant, de déplacement et de séjour ainsi économisés, ou l’aspect humain en tenant compte de la fatigue évitée et de la disparition du risque d’accidents de la route ! »