Bonne nouvelle pour toutes celles qui en souffrent : la cellulite peut être vaincue ! Ce n’est pas n’importe quelle publicité qui l’affirme mais le très sérieux mensuel « 60 Millions de consommateurs » dans son numéro de mai. Le rédacteur en chef l’avoue même dans son édito : « Nous pensions tenir une victime idéale avec ces nouveaux masseurs domestiques que sont les appareils minceur. Mais il a bien fallu constater que l’efficacité était au rendez-vous, pour ce qui concerne leur revendication anticellulite en tout cas ».

Des appareils et des sous-vêtements à visée amincissantes ont été testés sur un panel de 20 volontaires pendant 28 jours : sur les cuisses à raison de 10 minutes de massage trois fois par semaine pour les premiers, pour les seconds la testeuse devait porter le « cosmétotextile » pendant 8 heures par jour.

Sur les quatre appareils minceur évalués, trois sont au-dessus de la moyenne : celui qui arrive en tête est Welibox de LPG, puis Tripolar pose de Pollogen et le masseur anticellulite sculptural de Solac.
S’inspirant de la technique de massage du « palper-rouler » et des appareils de minceur à usage professionnel, ils ne réduisent pas le tour de cuisse comme ils le promettent ou très modestement (0,5mm maximum) mais, et c’est la surprise de « 60 », ils provoquent un effet anticellulite et estompent les capitons disgracieux.

Reste qu’avoir la peau douce n’est pas donné : l’appareil le plus efficace coute 950 euros, celui qui arrive en second, 290 euros. A titre de comparaison, les soins en institut  reviennent à minimum 300 euros pour un forfait de 6 à 8 séances et sont sans garantie, selon « 60 ».

En revanche, inutile d’investir dans les sous-vêtements amincissants qui arrivent sur le marché, leur effet n’est pas mesurable. Mieux vaut leur préférer les crèmes amincissantes moins couteuses : en 2012, le mensuel en avaient testé quatre, et c’est Bodytonic Gel concentré de Garnier qui avait donné le meilleur score.