Navigation article

Cancer

Cancer du sein : l'aviron pour se reconstruire

Des femmes qui ont vaincu un cancer du sein pratiquent l'aviron en salle pour retrouver la forme et se reconstruire en douceur. Rencontre au club de Joinville-le-Pont (94), où elles se sont entraînées sur la Marne, pour la première fois.

Le club d'aviron de Joinville-le-Pont (94) accueillait un public particulier en ce bel après-midi de juillet. Christine, Emmanuelle, Monique ont vaincu un cancer du sein et ont bénéficié d'une sortie pour pratiquer l'aviron sur la Marne. Elles n'ont pas hésité à se jeter à l'eau pour quelques heures de plaisir et d'effort collectif.

Premier temps : échauffement

L'échauffement est primordial. Il se pratique sur un rameur sous la houlette bienveillante de Jocelyne Rolland, kinésithérapeute. On échauffe les bras mais aussi le dos, les jambes. Jocelyne avait déjà lancé les cours de Rose pilates pour les femmes opérées d'un cancer du sein. Puis, en partenariat avec la Fédération française d'aviron (Ffa), elle créé Avirose en 2017. Un dispositif qui permet aux femmes de pratiquer l'aviron en salle (sur des rameurs). « Après un cancer du sein, les femmes ne s'imaginent pas qu'elle peuvent faire un sport comme l'aviron. Et pourtant, c'est l'activité idéale car elle renforce bras et jambes ainsi que le buste. Elle mobilise 85% des muscles. Bien sur j'adapte mon cours à leur état de santé ». Parfait aussi pour lutter contre la fatigue et bon pour le moral.

Deuxième temps : on se jette à l'eau !

La plupart des femmes ont déjà pratiqué l'aviron en salle sur des machines, mais ce jour là c'est la première fois qu'elles s'élancent sur l'eau. « On plie les jambes, rames en l'air, on les tend et on pousse, rames dans l'eau », martèle Jocelyne, perchée sur l'aviron aidée par Yvonig Foucaud, conseiller technique national de la Fédération française d'aviron et partenaire dans cette initiative. Après quelques hésitations, l'équipée se met au rythme car l'aviron est aussi un sport d'équipe, où chacun adapte son effort en fonction de l'autre. Tout un art !

Troisième temps : le réconfort

Après une heure d'effort, les sportives retournent à la base. « C'est super génial de ramer toutes ensemble ! », s'écrie Christine à peine sortie du bateau. Les impressions sont multiples : bonheur de glisser sur l'eau, de partager un effort, de sentir tout son corps bouger, d'être ensemble. « L'effort est différent de celui que l'on éprouve sur l'aviron indoor, les sensations sont plus fortes sur l'eau, explique Monique. Jocelyne, la kiné, est satisfaite de son équipe. Yvonig Foucaud n'en revient pas de la performance et assure qu'il y a là, de la graine de championne. Bref, première expérience réussie et déjà des projets d’inscriptions au club d'aviron de Joinville-le-Pont. Celui-ci réserve trois créneaux horaires par semaine pour la pratique de l'aviron Santé, menée par un coach particulièrement formé.

En savoir plus :

Avirose : est un dispositif particulier permettant la pratique d’une activité physique endurante et musclante pour les femmes opérées du sein. A noter : le 1er challenge Avirose a rassemblé le 10 février à Paris, plus de 130 personnes. Il sera de nouveau organisé en 2019.

Rose pilates : gymnastique issue de la méthode Pilates aide les femmes à se remuscler en douceur et en profondeur.

Fédération française d'aviron (Ffa) : un programme aviron santé est mis en place depuis 4 ans par la Fédération au Club d’aviron de Joinville (94). L’objectif est ainsi de faire pratiquer l’aviron à un large public : seniors, sédentaires, diabétiques, greffés, patients atteints de cancer ou en rémission… Le programme Aviron santé est proposé dans 50 clubs labellisés.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Environnement

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction