Cancer de la peau : de nouveaux traitements prometteurs

Deux nouveaux traitements ont été mis au point contre le cancer agressif de la peau, d’après une étude [fn]Ces études cliniques ont été présentées à la 48ème conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) réunie ce week-end à Chicago (Illinois, nord)[/fn] : le Dabrafenib et le Trametinib, ciblant des mécanismes spéficiques de la tumeur. [fn]produits par la firme pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline[/fn]

Les patients traités dans l’étude avec le Trametinib ont connu 4,8 mois (période médiane) durant laquelle leur cancer n’a pas progressé comparativement à un mois et demi dans le groupe témoin soumis à une chimiothérapie standard, soit une réduction de 55% du risque de progression de la tumeur.

Ces malades ont aussi vu leur risque de décéder diminuer de 46% comparativement à ceux traités avec de la chimiothérapie, a précisé le Dr Caroline Robert, chef du service de dermatologie à l’Institut Gustave Roussy à Paris, qui a dirigé cet essai clinique de phase 3 auquel 322 malades ont participé.

Le second essai clinique avec le Dabrafenib a montré une baisse de 70% du risque de progression du mélanome chez les participants comparativement à ceux traités avec une chimiothérapie classique (5,1 mois contre 2,7 mois).

Les 250 participants à cette étude de phase 3, dont 187 ont été soignés avec le Dabrafenib, n’avaient pas été traités préalablement et souffraient d’un mélanome inopérable, a précisé le Dr Axel Hauschild, professeur de dermatologie à l’hôpital universitaire de Keil en Allemagne, le principal chercheur.

Après plus de trois décennies sans nouveau traitement, c’est un espoir pour tous les malades souffrant d’un mélanome avancé.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, le cancer de la peau fait 66 000 mort par an dans le monde, dont environ 80% sont des mélanomes. Plus de la moitié des personnes diagnostiquées d’un mélanome ont moins de 59 ans.