Comment aider les seniors à se bouger ? C’est en substance les préconisations du rapport du groupe de travail « Dispositif des activités physiques et sportives en direction des âgés », piloté par le professeur Daniel RIVIERE, remis à Valérie FOURNEYRON, ministre des sports et de la vie associative, et à Michèle DELAUNAY, ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie. Il s’agit d’une idée qui tient particulièrement à coeur à cette dernière qui avait lancé ce groupe de travail en juillet 2013 afin d’encourager les seniors à pratiquer des activités physiques dans le cadre de la prévention de la perte d’autonomie.

Le rapport présente des pistes de travail qui devraient être développées dans les prochains mois. D’abord, la mise en place d’une campagne d’information sur les dispositifs existants, à destination des séniors, des aidants mais aussi des professionnels de santé ; ensuite, la formation à la « prescription » par les professionnels de santé d’activités physiques et sportives et à leur adaptation pour les personnes identifiées à risque, à forte sédentarité ou avançant en âge. Le rapport recommande la mise en place d’ateliers de santé dans les stages de préparation à la retraite, la création d’un carnet de « santé sportive » pour les séniors avec des possibilités de licences multi-fédérales ; enfin, la prise en charge de l’activité physique et sportive comme un acte de prévention, en particulier pour les malades chroniques, pourrait être intégré dans les contrats collectifs des mutuelles ou complémentaires santé, tout comme l’intervention des éducateurs sportifs dans les budgets « prévention » des EHPAD. Des « chèques activité sport pour la santé » pourraient également être crées pour inciter les personnes âgées à s’inscrire dans un club sportif.

Certaines propositions du rapport pourraient s’inscrire dans le projet de loi sur l’autonomie et l’adaptation de la société au vieillissement de Michèle DELAUNAY qui devrait être présenté avant la fin de l’année.