- Par Anne-Marie Thomazeau

Elections européennes : les candidats s'expriment sur l'Europe sociale et la santé

« Comme nous l’avions fait lors des élections présidentielles en 2017, nous avons décidé de soumettre les candidats têtes de liste aux élections européennes à un grand oral », explique Thierry Beaudet, président de la Mutualité française.

C’est au studio 104 de la Maison de la Radio que le président de la Mutualité française a invité les têtes de listes aux élections européennes : Manon Aubry (LFI), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR), Ian Brossat (PCF), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Raphaël Glucksmann (PS et Place publique), Benoit Hamon (G.s), Yannick Jadot (EELV), Jean-Christophe Lagarde (UDI), et Nathalie Loiseau (Renaissance) : «Ces candidats vont à cette occasion répondre aux attentes des Français qui souhaitent une Europe sociale « plus juste, plus humaine et plus respectueuse de l’environnement » estime Thierry Beaudet s’appuyant sur une étude d'opinion réalisée à l’initiative de le Mutualité Française avec sept pays. 

«Les mutualistes sont profondément européens, affirme Thierry Beaudet. Nous voulons faire vivre les questions sociales et de santé en Europe car nous sommes persuadés que celle-ci a des solutions à apporter. Notre intuition est que la méfiance qui s’exprime  n'est pas à l’encontre de l’idée européenne mais envers la manière dont les institutions fonctionnent. ».

En vue des élections européennes de mai 2019, la Mutualité Française avait publié le 4 février 2019 un Manifeste qui appelle à construire ensemble l'Europe sociale de demain.  

«Nous, les mutualistes, acteurs européens de la société civile et du progrès social, croyons dans une mobilisation citoyenne dans les 28 Etats membres, à laquelle nous comptons contribuer ces prochaines semaines. Le modèle mutualiste est capable de fournir des réponses aux crises économiques, sociales et démocratiques que l’Europe traverse», indiquait ce Manifeste mis en ligne sur la plateforme europeennes.placedelasante.fr

Disponible en 22 langues, le texte est cosigné par dix partenaires européens, représentant six Etats membres : la Mutualité Française ; l'Association internationale de la Mutualité (AIM) ; VDEK, SVLFG et Knappschaft (Allemagne) ; SVB (Autriche) ; Solidaris et LCM-ANMC (Belgique) ; Fimiv (Italie) ; Montepio (Portugal).

De leur côté, certains partenaires européens prévoient aussi de mettre en œuvre une telle rencontre, comme par exemple l'Italie, le 4 mai à Milan, ou le Portugal, le 10 mai à Lisbonne.

 

 

 

Vos réactions

Vous aimeriez aussi

- Par Anne-Marie Thomazeau

Santé : le regard des citoyens européens

A quelques semaines des élections européennes, la Mutualité française a réalisé une enquête sur les attentes des Européens en matière de santé.

- Par Anne-Marie Thomazeau

La santé, enjeu fondamental pour les Français

3 Français sur 4 pensent que les propositions en matière de santé seront déterminantes pour leur vote.