La Ministre de la Santé a lancé un groupe de réflexion sur le big data en santé.


« Le numérique s’immisce dans chacun de nos gestes quotidiens et change nos manières de nous déplacer, de consommer, de décider, de nous soigner » a déclaré Marisol Touraine, ajoutant qu’elle souhaite : « approfondir notre réflexion sur le big data en santé ». L’article 47 du projet de loi de modernisation de notre système de santé qui est actuellement examiné par le parlement établit un cadre qui favorise l’exploitation des données de santé par tout acteur – public, privé, universitaire ou associatif – et pour tout projet d’intérêt collectif, dans le respect de la vie privée.  Mais l’utilisation de ces données pose de nombreuses questions sur lesquelles ce groupe composé d’expert scientifiques, juristes, sociologues, économistes doit travailler.

  • “Le big data pour quels usages ?”
  • “Quels sont les aspects éthiques et juridiques que soulève le big data en santé ?”
  • « Quelles infrastructures doivent être mises en place pour permettre l’essor du big data en santé » ?
  • “Quel modèle économique et sociétal doit-on privilégier pour mieux intégrer le big data en santé ?”