Vendredi, 9 heures. Quatre mutualistes attendent d’être reçus par Karine Mainetti, leur conseillère. Pour la petite agence de Calvi où elle officie ce matin, c’est quasi la foule.

La jeune femme, qui partage son temps entre Calvi et L’Ile-Rousse, les accueille avec entrain : elle a le goût du contact. Depuis deux ans et demi qu’elle travaille à la Mfc, elle connaît bien « ses mutualistes » et n’hésite pas à leur rendre service. Pour elle, « une agence, c’est un lieu de conseil, mais aussi de services, au sens large du terme, un lieu où le contact humain, personnalisé, est primordial ».

En effet, Karine ne se borne pas à renseigner les adhérents sur leurs garanties, bien souvent elle joue aussi le rôle d’assistante sociale ou d’employée de la Sécurité sociale. Pour les Balanins, c’est cet accueil-là, irremplaçable, qui justifie leur attachement à la Mfc. «  Elle est très compétente et on sait que, malgré son jeune âge, on peut compter sur elle, affirme Odette P., une mutualiste de longue date. Avant l’ouverture de cette agence à Calvi j’appelais celle de L’Ile-Rousse, mais lorsque j’ai un problème, je préfère le régler en direct. »

Développement et proximité

Créer une seconde agence au cœur de la belle cité balanine, liant ainsi développement et proximité, était assurément un pari ambitieux de la mutuelle, puisque, à l’exception de la période estivale, la Balagne n’est pas très peuplée.

« Dans nos effectifs, nous comptions de nombreux adhérents de la région calvaise, il était donc logique d’envisager de nous rapprocher d’eux, explique Joseph Peraldi, président de la Mfc. Nous avons longtemps cherché un emplacement idéal comme celui-ci pour recevoir nos adhérents et mieux répondre à leur demande. »

Le bouche-à-oreille allant bon train, l’agence de Calvi attire tous les jours de nouveaux adhérents, mais certains Calvais conservent leurs vieilles habitudes et vont demander conseil à Karine à l’agence… de L’Ile-Rousse !