Navigation article

Sida

Autotest Vih : entre espoir et solidarité

Avec le lancement en 2015 de son autotest Vih, l'entreprise Aaz fournit un outil de lutte majeur contre la propagation du Vih. Une production dont les salariés sont tous en situation de handicap.

Dans l'histoire de la lutte contre le Vih, le virus responsable du sida, la mise en vente en officine de l'autotest en 2015 a été un grand pas en matière d'accessibilité au dépistage.

Panorama du Vih en France

Selon Santé publique France, 6003 personnes auraient découvert leur séropositivité en 2016. Des chiffres qui restent « mauvais » selon le professeur Gilles Pialloux, chef de service des Maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Tenon. En effet, il souligne que les deux groupes de personnes les plus touchés, les hommes ayant des des rapports avec d'autres hommes et les hétéros sexuels nés à l'étranger, concentrent à eux seuls 83 % des découvertes.

Parmi les séropositifs dépistés en 2016, 27 % étaient déjà à un stade avancé souvent suite à un dépistage trop tardif. Or plus le dépistage est précoce plus le traitement permet à l'individu d'avoir une meilleure qualité de vie et une espérance de vie longue, pouvant aller jusqu'à 80 ans environ voir plus.

Enfin, selon les données 2013 des Centres régionaux d'information et de prévention du sida (Crips), 84 % des personnes séropositives sont au courant qu'ils sont porteurs du Vih. Ce qui laisse encore une marge de manoeuvre à la diffusion du virus. D'où l'intérêt de faire connaître et développer l'usage de l'autotest Vih

Autotest : produit à double vocation

Les laboratoires Aaz ont lancé leurs autotests du Vih, disponibles en officine, en septembre 2015. Leur prix est fixé aux alentours de 23 euros. Les composants sont fabriqués en France et assemblés dans la commune de Villiers-le-Bel, dans la région parisienne, au sein des ateliers de Tissonvilliers. Ces derniers constituent un Esat, établissement et service d'aide par le travail. En effet, tous les salariés présents sur les lignes de fabrication des différentes entreprises qui en font partie sont en situation de handicap. Ainsi l'activité de ces personnes est valorisante pour eux. Un des travailleurs, embauché depuis 1991, réalisant le conditionnement des autotests, dit être « fier » de ce qu'il fait.

Les autotests représentent une réelle innovation en matière de dépistage. Cet outil de prévention permet un dépistage facile d'accès et anonyme.

Pour Jérôme André, président de l'association HF Prévention, cela permet de donner la possibilité aux populations à risque de se faire dépister. L'association peut intervenir auprès d'hommes mariés avec des enfants, et ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes. Pour ces personnes, il est délicat de se faire dépister. L'association leur distribue donc gratuitement des autotests.

A noter

Depuis le début du mois de juillet, le groupe biosynex a commencé à commercialiser en pharmacie un autotest Vih à 10 euros. 

Anastasia Chauchard

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction