Navigation article

Médicaments

L'automédication en baisse

Les chiffres de l'automédication sont en baisse en France. En 2017, les ventes ont reculé de 3,7 %. Quelles en sont les causes ?

Les ventes de médicaments en automédication ont reculé de 3,7 % l'an dernier en France, sauf pour l'homéopathie, d'après les chiffres de l'Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsables (Afipa) 1. Pourquoi ?

Les raisons d'une telle baisse

D'après le rapport, il y a eu moins de pathologies saisonnières et de moindre intensité (rhumes, bronchites, gastro...), ce qui expliquerait en partie les baisses des ventes (-8,4 %). D'autre part, l'interdiction, en juillet dernier, de la vente libre de médicaments à base de codéine a également eu un effet. Ces derniers, à base de dérivés d'opium ou de morphine, sont désormais vendus sur ordonnance afin de combattre des usages détournés qui consistaient à mélanger des médicaments à base de codéine avec de l'alcool fort. Il s'agissait aussi de lutter contre l'utilisation de la codéine comme drogue par certains adolescents et jeunes adultes. Au quatrième trimestre, les ventes de ces médicaments ont chuté de 31 % en un an.

L'interdiction de la publicité sur les médicaments contenant des vasoconstricteurs - pour combattre le rhume notamment - a également entraîné une baisse des ventes.

En revanche les médicaments vendus en homéopathie, qui rappelons-le sont remboursés par l'Assurance maladie, ont enregistré une croissance de 2,4 %.

 

  • 1. L’Afipa représente les industriels qui produisent et commercialisent des produits de santé disponibles en pharmacie sans ordonnance (médicaments, dispositifs médicaux et compléments alimentaires).

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Audition-vision

Trop de bruit au travail

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction