Confort des patients et réconfort des familles. Voilà la mission menée par l’hôpital à domicile de l’Umcs au sein des Ehpad.

Notre mission s’inscrit dans une logique qui est avant tout celle du parcours patient, précise d’emblée le Dr Yves Fanton, médecin référent de l’Union des mutuelles de Corse-du-Sud. La prise en charge n’est certes pas la même que celle effectuée à domicile, car elle reste extrêmement codifiée. Mais elle mobilise des équipes spécialisées en secteur fermé, ce qui permet de l’optimiser. Infirmiers et aides-soignants viennent ainsi apporter leur contribution technique au temps de soindélivré in situ. Ils peuvent effectuer, en moyenne, deux à trois passages par jour et voir jusqu’à cinq patients, afin de refaire un pansement, surveiller une tension, ou encore procéder à une toilette. Ce qui permet bien souvent d’éviter l’hospitalisation, une situation dramatique et inconfortable pour les personnes âges, facilement désorientées. L’accompagnement en soins palliatifs se fait également dans cet objectif : garder le patient le plus longtemps possible sur son lieu de vie. Ce qui rassure également ses proches. » En 2014, l’hôpital à domicile a ainsi assuré 994 journées d’intervention tous Ehpad confondus (Valle Longa compris), soit 4,7 fois plus qu’en 2013. Et ce n’est pas l’ouverture annoncée par l’Umcs d’un établissement du même type à Cargese qui freinera cette progression !