La Caisse Nationale d’Assurance Maladie (Cnam), présente ce jeudi matin en conseil d’administration ses mesures pour réaliser trois milliards d’euros d’économie en trois ans, dont 715 millions d’euros la première année en 2016. 

Séjours plus courts à l’hôpital

La Cnam veut favoriser l’accompagnement à domicile des malades et éviter des réhospitalisations grâce à un meilleur suivi. Economies espérées :  171 millions d’euros en 2016 et 836,4 millions d’euros sur trois ans. Les séjours en maternité sont particulièrement visés. L’objectif de la Cnam est de porter la durée moyenne des séjours à la maternité de 4,2 jours à 3 jours d’ici cinq ans.

Plus de contrôle sur les arrêts maladie

La cnam va édicter des recommandations en direction des médecins pour limiter les arrêts pour maladies chroniques. Les contrôles concernant les arrêts de travail seront augmentés. Une meilleure prévention de la dépression et des troubles musculosquelettiques à l’origine des arrêts de travail les plus longs, permettrait aussi de limiter les coûts. Economies : 300 millions d’euros sur trois ans.

Génériques : faire plus encore

La Cnam compte économiser 38,8 millions l’an prochain.

Limiter les transports sanitaires…

En 2015, 5,6 millions de patients ont été transportés pour un coût de 4 milliards d’euros. Pour freiner ces dépenses, le rapport suggère de commander plus de transports assis et moins d’ambulance. Economies :  550 millions d’euros en trois ans.

… Et les examens inutiles

Selon la CNAM, 3,9 millions d’examens pré-anesthésiques réalisés en 2013 n’étaient pas pertinents. Les limiter permettrait d’épargner 39 millions en 2016 et 200 millions sur trois ans selon le rapport.