Apprendre à se comprendre

Laurence Martin a fondé en 2005 « Prêtez l’oreille ! », une association d’aide à la communication et à la compréhension des malentendants, qui intervient à la Mutuelle Familiale. Rencontre.

‘est à dix-huit ans que Laurence Martin a enfin compris pourquoi elle s’était toujours sentie différente des autres. Grâce à la famille où elle est jeune fille au pair, en Angleterre, elle réalise qu’elle ­entend mal. Sa surdité, que personne n’avait repérée, est sérieuse : une perte de 60 décibels, les 40 restants l’ayant aidée à parler correctement, à chanter, même, et à parler anglais. « Il y a une cinquantaine d’années, on était sans doute moins ­attentif à l’audition des enfants, estime-t-elle. Ma sœur jumelle était comme moi et on nous reprochait d’être dans la lune, de répondre à côté, de parler sans réfléchir… On nous renvoyait une image ­négative. Il était par exemple acquis qu’on n’était pas capables de faire des études. » Appareillée sur une oreille, ­Laurence Martin devient secrétaire médicale, puis assistante de direction dans une régie publicitaire.
A quarante-sept ans, elle découvre la lecture labiale. Une révélation : « Alors que j’étais en situation de mal-être, de repli, je peux enfin comprendre ce que je n’entends pas », s’exclame cette femme chaleureuse, aujourd’hui     si communicative et expansive. Elle se passionne pour la méthode, apprend à décrypter sur les lèvres avec un orthophoniste « formidable », se perfectionne.
Et, quand, trois ans plus tard, elle se retrouve au chômage, avec une audition qui baisse de plus en plus, elle décide de populariser la lecture labiale, qui a changé sa vie, et elle crée l’association « Prêtez l’oreille ! »*. Si elle accompagne les personnes malentendantes, l’association s’adresse aussi aux autres, aux « normo-entendants  ». Elle conduit des actions de prévention des risques de surdité dans les écoles et les entreprises, sensibilise à ce handicap souvent invisible et apprend à chacun à mieux se faire comprendre.
Laurence Martin organise ainsi des formations en milieu hospitalier sur la communication avec la personne malentendante, en particulier âgée. « Il y a des erreurs à éviter. Par exemple, commencer à parler en entrant dans la chambre, alors que la personne n’a même pas vu que vous avez ouvert la porte. Il faut aussi bien articuler et reformuler ses propos s’ils n’ont pas été compris », explique-t-elle.
C’est une formation de ce type qu’elle a proposée, fin septembre, à la Mutuelle Familiale à Paris, pour les animateurs – salariés ou bénévoles – des ateliers de prévention et des permanences de consultant-écrivain public. Pour les adhérents, elle tiendra une conférence le 30 novembre, à 10 heures. Alors prêtez-lui l’oreille !

Site Internet : www.pretezloreille.fr
courriel : pretezloreille@yahoo.fr