Navigation article

Prévention

Apprendre aux enfants à être à l'aise dans l'eau

Les noyades chez les enfants sont en augmentaiton ces dernières années. Pour y remédier, le gouvernement met en place un plan « aisance aquatique ».

Etre à l'aise dans et sous l'eau, trouver une solution pour remonter tout seul en cas de chute... tels sont les axes principaux du plan « aisance aquatique », mis en place par le gouvernement. Objectif ? Mieux prévenir les noyades des enfants en augmentation ces dernières années, selon une enquête de Santé publique France. Pour l'instant, ce plan est testé pendant une semaine, dans une école maternelle. A suivre...

Augmentation des noyades

La dernière enquête de Santé publique France n'offre pas des chiffres réjouissants sur les noyades, notamment chez les enfants. En effet, en 2018, chez les tout-petits, 332 noyades accidentelles ont été répertoriées, soit presque deux fois plus que lors du dernier recensement de Santé publique France en 2015. Noyade ne signifie pas forcément accident mortel mais elle est traumatisante et peut entraîner des séquelles. Les piscines privées familiales sont les lieux où près de 80 % des noyades mortelles des moins de 6 ans surviennent.

Etre à l'aise dans l'eau

En cas de chute dans l'eau ou de défaillance du matériel de protection (bouée...), l'enfant doit pouvoir se débrouiller tout seul pour remonter à la surface. Le plan prévoit de leur apprendre à réagir favorablement en cas de chute : apprendre à retenir sa respiration dans l'eau, ne pas paniquer et trouver les ressources pour remonter. Pour cela les maîtres-nageurs leur enseignent, par exemple, à descendre le long d'une perche, à rester plusieurs secondes sous l'eau avant de remonter, à se maîtriser...

Pour en savoir plus : site du ministère des Sports.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction