Antidépresseurs : selon une étude le Prozac, l’Effexor, le Deroxat, le Zoloft et le Seropram ne seraient pas plus efficaces que des placebos

Selon des chercheurs britanniques et américains, les antidépresseurs comme le Prozac, l’Effexor, le Deroxat, le Zoloft et le Seropram ne seraient pas plus efficaces qu’un médicament placebo (sans principe actif) dans la plupart des cas de dépression. Des conclusions contestées par les laboratoires pharmaceutiques et de nombreux médecins qui s’appuient sur les résultats concrets obtenus avec ces médicaments.

47 études ont été passées au crible

Les scientifiques ont étudié les résultats de 47 études cliniques concernant ces antidépresseurs, y compris celles qui n’avaient pas été rendues publiques, leurs résultats étant négatifs. Leur conclusion est sans appel. « Entre médicaments et placebo, la différence d’efficacité augmente en fonction de la gravité de base (de la dépression), mais (cette différence) est relativement faible, même pour les patients sévèrement déprimés. La relation entre la sévérité initiale [de la dépression] et l’efficacité des antidépresseurs est attribuable à la diminution de la réactivité à un placebo chez des patients très sévèrement déprimés, plutôt qu’à une plus grande sensibilité aux médicaments. »

D’autres modes de soins possibles

En clair, selon les auteurs, ces médicaments ne devraient être prescrits qu’en cas de dépressions sévères. Dans le cas de dépressions légères, d’autres modes de soins devraient alors être prescrits, comme la psychothérapie ou la luminothérapie. Ces conclusions sont toutefois contestées par les laboratoires pharmaceutiques et par de nombreux praticiens qui s’appuient sur les résultats concrets obtenus avec les antidépresseurs.

Que faire si vous prenez un antidépresseur ?

En tout état de cause, si vous prenez un des médicaments cités dans l’étude, il ne faut en aucun cas essayer de stopper seul le traitement car l’arrêt brutal pourrait provoquer un manque. Parlez en avec votre médecin.

Le résumé de l’étude (en anglais) sur le site du journal Plos medicine