Navigation mutuelle

Mutuelle Familiale

L'alimentation a un impact sur la santé et l'environnement

Effervescence l'après-midi du 29 mars à La Mutuelle Familiale : Philippe Courbon, éducateur en santé et fondateur du cabinet Idée, y tenait une conférence sur l'alimentation.

Le 29 mars s’est tenue la conférence « Manger autrement ! Pourquoi ? Comment ? » à Paris. La Mutuelle Familiale, qui a organisé l’événement dans ses locaux, souhaite avec ce type d’action participer à la prévention santé de ses adhérents. En effet, « nos choix alimentaires ont une influence, non seulement sur notre santé, mais aussi sur les modes de production et de distribution, explique Philippe Courbon, qui a conçu et présenté la conférence. Il faut être informé pour ne plus subir. C’est-à-dire faire des choix de consommateur éclairé et changer certaines choses ». Pas question pour autant d’être dans la morale. L’éducateur en santé nutritionnelle a pour objectif, lors de cette conférence, de transmettre des informations pour « faire réfléchir sur nos habitudes et comportements alimentaires ».

Explosion des maladies de « civilisation »

Philippe Courbon s’est intéressé à trois produits du quotidien : le pain, le sucre, la viande. En un peu plus d’un siècle, la consommation du premier a baissé tandis que celle des deux autres a explosé. Tout comme les maladies dites de « civilisation » que sont le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies dégénératives. Alors, quelles alternatives ? Diminuer le sucre (sans le substituer par l’aspartame, cancérogène et neurotoxique), limiter sa consommation de viande et augmenter celle de légumineuses, très riches en protéines. Autres produits à privilégier : ceux issus de l'agriculture bio, les études scientifiques ayant démontré leur meilleure qualité nutritionnelle comparée à ceux de l'agriculture conventionnelle.

Notre alimentation n’a pas seulement un impact sur notre santé, mais également sur la vie de ses producteurs et l’environnement, a rappelé Philippe Courbon. Un exemple parlant : 55% de la production mondiale de végétaux sert à nourrir des animaux que nous mangeons, tandis que 75% des habitants de la planète souffrent de malnutrition… Et l’expert de proposer : « Et si nous partagions mieux nos richesses ? »

Alexandra Luthereau

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction