L'alcool a tué plus de 3 millions de personnes en 2012

Un décès sur vingt, -soit 3,3 millions de personnes-, a été imputable à l’alcool en 2012. C’est plus que le sida, la tuberculose et la violence réunis, indique dans un rapport l’Organisation mondiale de la santé (Oms). Mais aussi plus qu’en 2005, année au cours de laquelle 2,5 millions de personnes sont décédées des suites d’un usage nocif de l’alccol, qu’il s’agisse de maladies infectieuses, d’accidents de la circulation, de blessures, d’homicides, de maladies cardiovasculaires, de cancers, etc. Plus de 200 maladies sont ainsi liées à la consommation abusive d’alcool.

Chaque année, 5,9% des décès dans le monde (7,6% chez les hommes et 4% chez les femmes) sont liés à la consommation abusive d’alcool. Mais la situation pourrait bien empirer « si pas plus de politiques de prévention ne sont mises en place », explique Oleg Chestnov, du groupe Maladies non transmissibles à l’Oms. L’organisme international juge qu’un plus grand nombre de pays devraient s’inspirer des mesures déjà prises par certains, telles que le relèvement des taxes sur l’alcool, l’instauration de limites d’âge à l’achat et des restrictions en matière de publicité. L’Oms insiste aussi sur la prévention et sur la détection des personnes susceptibles d’avoir besoin d’une aide pour limiter ou arrêter leur consommation d’alcool.

Consommation en hausse en Inde et en Chine

Car si les pays riches, l’Amérique et l’Europe, restent les plus gros buveurs d’alcool, la consommation a surtout augmenté ces dernières années en Inde et en Chine. L’Oms s’attend par exemple à ce que la consommation annuelle d’alcool en Chine augmente d’ici à 2025 de 1,5 litre par personne.

D’après le rapport, en 2010, les plus gros consommateurs d’alcool étaient la Russie, les pays d’Europe de l’Est, le Portugal, suivi de la majorité des pays de l’Union européenne, du Canada, de l’Australie et de l’Afrique du Sud. En 2012, la consommation mondiale équivalait à 6,2 litres d’alcool pur par personne âgée de plus de 15 ans. La moitié de la consommation officielle d’alcool dans le monde se fait sous forme de spiritueux, suivi par la bière (34,8%) et le vin (8%). 

Par ailleurs, 11,7 % des 15 à 19 ans pratiquent des beuveries épisodiques, contre 7,5 % pour le reste de la population. En revanche, 48 % de la population mondiale n’a jamais bu d’alcool, et l’abstinence est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

En France, la consommation moyenne est de 11,8 litres par personne par an, un chiffre en baisse par rapport au début des années 2000 où la consommation atteignait 13 litres par an. On estime à 49 000 le nombre de décès imputables à l’alcool chaque année en France.