L'aide à la complémentaire santé mal connue des Français

Le gouvernement présente tous les deux ans au Parlement un rapport d'évaluation de l'application de la loi sur la Cmu. Comme pour les précédents rapports, son élaboration a été confiée au Fonds Cmu qui vient de le transmettre au Parlement. Il dresse un bilan des dispositifs de la Cmu-C et de l’aide à la complémentaire santé plus que jamais indispensables pour les personnes en situation de pauvreté dans un contexte de crise économique qui perdure.
Selon le rapport, un des principaux problèmes qui demeure est celui du non-recours aux dispositifs. Alors qu’une grande majorité des éligibles à la Cmu-C exercent leurs droits, le nombre de personnes qui se voient délivrer une attestation de droits à l’Acs reste largement inférieur au nombre d’éligibles. Les causes du non-recours sont multiples. Mais la méconnaissance des dispositifs reste l’une des principales raisons avancées.
Pour les rapporteurs, les réflexions en cours sur la complexité des démarches doivent conduire à des propositions concrètes afin de simplifier pour l’usager l’accès aux dispositifs (simplification du dossier de demande, attributions automatiques, développement des échanges dématérialisés…).
Enfin, le rapport d’évaluation aborde longuement la procédure en cours de mise en concurrence des contrats Acs.