VOS QUESTIONS – Mon père, très âgé et vulnérable, envisage d’adopter une jeune personne de vingt ans qu’il ne semble pas connaître depuis longtemps et qui est inconnue de la famille. Pouvons-nous nous y opposer? M. J. T., 45000 Orléans L’adoption d’un adulte ne peut être qu’une adoption simple, qui ne requiert que le consentement de l’adopté et de l’adoptant. Ainsi, si votre père ne fait pas l’objet d’une mesure légale de protection des majeurs (comme la mise sous tutelle ou curatelle, par exemple), il n’a pas besoin d’obtenir l’autorisation de ses enfants ou des autres membres de sa famille pour entreprendre une procédure d’adoption. Cependant, il faut noter que, lorsque l’adoptant a des descendants, le juge a le devoir de vérifier au cours de la procédure si l’adoption peut avoir des conséquences qui compromettraient la vie familiale. Il peut ainsi être amené à entendre les témoignages des enfants et autres proches.