Navigation article

Toxicomanie : une première salle de shoot va ouvrir à Paris
Solidarité

Toxicomanie : une première salle de shoot va ouvrir à Paris

Sur proposition de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, Matignon a donné hier son feu vert pour l'ouverture d'une salle de shoot à Paris, dès le printemps, dans le X ème arrondissement de Paris, à proximité des gares du Nord et de l'Est. Une première en France qui est loin de faire l'unanimité. Cette salle de consommation de drogue à moindre risque (SCAMR) sera supervisée par Gaïa, une association spécialisée dans la toxicomanie et Médecins du Monde. Si les professionnels de santé et le Maire de Paris, Bertrand Delanoë saluent cette initiative qui permettra, selon eux, un meilleur accompagnement thérapeutique et social des toxicomanes, les futurs riverains et les politiques de droite y sont fortement opposés.

Plusieurs pays européens (Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Suisse, Espagne) ont déjà mis en place ce type de structures avec succès. Elles ont pour but de réduire les risques pour les consommateurs et de lutter contre la délinquance qui accompagne le trafic de drogue. Dans les villes où elles ont été installé, les résultats ont été positifs avec un nombre de morts par overdose et de transmission des virus du Sida et d'hépatites en diminution

Vos réactions

Dans la même rubrique

Société

En direct de notre blog

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction