Navigation article

Progrès médical

Un vaccin curatif contre le sida testé sur l'homme à Marseille

48 personnes infectées par le VIH se sont portées volontaires pour tester un vaccin contre le sida, mis au point par le laboratoire de biologie structurale à l'hôpital de la Timone à Marseille.

Cet essai est l'un des rares au monde à porter sur un vaccin curatif et non préventif. Son principe actif tente de rétablir les défenses immunitaires en ciblant la protéine TAT du virus du sida, une molécule qui empêche le système immunitaire des malades de nettoyer les cellules infectées par le VIH.

D'abord testé sur l'animal avec succès, l'essai devrait se dérouler sur une année. Les volontaires recevront le vaccin en trois injections. « Des doses différentes seront administrées selon les groupes de patients, afin de déterminer laquelle est la plus efficace », rapporte au quotidien la Provence, le Dr. Isabelle Ravaux, médecin au service de maladies infectieuses de la Conception, à Marseille, qui pilote cet essai clinique. Un dernier groupe de malades recevra un placebo.

Les volontaires devront interrompre leur trithérapie pendant deux mois afin que les chercheurs puissent déterminer la dose efficace du vaccin. L'objectif « est de réduire l'infection pour éviter aux patients de poursuivre une trithérapie à vie, avec de lourds effets secondaires, et éventuellement de parvenir à bloquer le virus », souligne le Dr. Erwann Loret, directeur de l'Institut biologie structurale et de microbiologie de la Timone.

Cette première phase devrait durer un an, au bout de laquelle la dose vaccinale optimale devrait être connue. Une deuxième phase de test sera ensuite lancée, cette fois, sur 80 volontaires.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

En direct de notre blog

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction