Un centre national de référence pour l'AVC de l'enfant

Un centre national de référence pour l'AVC de l'enfant

Un centre national de référence pour l'accident vasculaire cérébral (AVC) de l'enfant vient d'être créé par le Ministère de la santé dans le cadre du plan ministériel AVC 2010-2014. Ce centre labellisé pour cinq ans sera placé sous la coordination du Dr. Stéphane Chabrier, pédiatre au CHU de Saint-Etienne.

L'enjeu est de taille. Contrairement à une idée communément admise, les accidents vasculaires cérébraux touchent aussi les enfants. Entre 500 et 1000 enfants de tous âge en sont victimes chaque année en France. Bien qu'elle reste beaucoup plus rare que chez l'adulte, cette pathologie reste grave : c'est la première cause de handicap acquis de l'enfant, deux tiers des victimes gardent des séquelles.

Les raisons de la survenue d'un AVC chez l'enfant sont diverses et différentes de celles de l'adulte: une anomalie de la paroi des vaisseaux sanguins provoquée par un traumatisme, une inflammation locale, une anomalie de l'arrivée des carotides qui se bouchent alors progressivement, une maladie génétique rare comme la drépanocytose. Or en raison de sa rareté, le diagnostic est souvent posé tardivement alors que l'AVC est une urgence médicale. Comme pour un adulte, l'AVC de l'enfant nécessite une prise en charge multiple et hautement spécialisée allant de la phase aigüe à la réadaptation motrice et cognitive.

Les missions de ce centre national de référence seront donc de mieux faire connaître cette maladie, de coordonner la recherche, de développer la formation et l'information des médecins, de fédérer et d'animer sur tout le territoire les filières régionales de prise en charge de l'enfant mais aussi d'assurer une expertise sur place ou à distance par le biais de la télémédecine des cas les plus complexes.

Vos réactions

En direct de notre blog

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction