Navigation article

Hôpital

Roselyne Bachelot annoncée à l'hôpital de Lavaur

La CGT de l'hôpital de Lavaur appelle à manifester ce vendredi 24 avril, jour annoncé de la visite de la ministre de la santé Roselyne Bachelot. En appelant les personnels hospitaliers, les médecins, les usagers, les syndicats, les partis politiques, les élus et la population à un rassemblement unitaire, à partir de 10h30, dans la cour du centre hospitalier, la CGT marque son refus face à la fermeture programmée de la chirurgie conventionnelle de l'hôpital tarnais, le transformant en lieu uniquement voué aux soins de suite. La chirurgie conventionnelle doit en effet être fermée à la veille de l'été et remplacée par de la chirurgie ambulatoire, dans le cadre d'une convention avec le CHU de Toulouse. C'est d'ailleurs pour parapher cet accord que se déplace la ministre.

« Pas question de louper sa venue ; ne nous privons pas de lui dire notre mécontentement devant la situation financière de tous les hôpitaux publics. Faisons état de notre colère devant les réorganisations qu’elle préconise, qui désorganisent notre hôpital et tant d’autres en véhiculant des logiques de rentabilité et de marché au détriment du service rendu, du service public. Refusons la recherche de productivité et de gains de gestion, refusons le « travailler plus avec moins ! », s'insurge le syndicat dans un communiqué, s'élevant également contre la loi Hôpital Patients Santé Territoires et le système de tarification à l'activité (T2A) dans les hôpitaux. « Défendons l’accès aux soins pour tous, l’hôpital public et tous ses services publics ».

Contact : 06 14 38 06 90

Vos commentaires

Un Grand Homme doit se retourner dans sa tombe,
il s'agit du Docteur Georges GUIRAUD, député-maire de
Lavaur, de 1896 à 1941.
qui a impulsé des travaux d'agrandissement de l'hôpital-hospice à la fin du XIX siècle, et en fut le directeur.
Mon père en parlait avec respect et admiration.

Dans la même rubrique

Protection sociale

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction