« Quatre fois mort », un polar sur les chemins tortueux des biotechnologies

Daniel-Philippe de Sudres, chercheur en neurosciences est aussi auteur de polar. « Quatre fois mort », son premier thriller est un roman troublant, parfois déroutant, qui nous entraîne sur les chemins de la bioéthique et de ses possibilités inouies.

L’histoire débute par une partie de chasse au cours de laquelle une balle touche mortellement un enfant de 12 ans, Wilfried. Pourtant le jeune Wilfried est décédé trois ans auparavant, jour pour jour, à l’occasion de son anniversaire ! L'enquêteur, un chercheur en neurosciences utilise son expérience pour percer ce mystère, cerner la personnalité des différents protagonistes et décrypter le profil des coupables potentiels.

Alors que les lois de bioéthiques viennent d'être révisées, c'est une façon de poursuivre le débat sur des questions qui nous touchent personnellement pouvant remettre en cause les fondements mêmes de notre société.

« Quatre fois mort pose les termes d’un débat bioéthique qui touche au plus intime de l’être humain, en l’occurrence son individualité et sa réalité existentielle. » confie Anne Desallangre, directrice des éditions de la Mutualité française qui ont coédité le livre de Daniel-Philippe de Sudres avec les éditions Pascal.

L'auteur nous invite au fil de l'histoire, à réfléchir par nous-mêmes loin des sentiers battus, des idées à la mode ou des dogmes.

« Le policier, paradoxalement, loin du cliché de l'hémoglobine coulant absurdement à flots, est un genre romanesque qui permet d'aborder des questions profondes, ontologiques, par exemple celle du droit à être soi-même et non pas la copie conforme d'un moule sociétal endoctrinant, conditionnant, le droit à se libérer des entraves du passé, des traditions, des croyances, le droit à devenir soi-même adultement responsable de notre propre existence individuelle.» précise l'auteur.
Une forme d'introspection intellectuelle et émotionnelle.

« Quand vous lisez un roman à énigmes, explique l'auteur, vous cheminez sur de fausses pistes qui vous éveillent l'intelligence pour déduire, voire intuiter avec justesse, la moins fausse et donc la plus justement vraie piste. »

Dans « Quatre fois mort » nous découvrons un criminel hors normes et plus on pénètre dans l'histoire puis on se pose la question de qui nous sommes ou de qui nous croyons être ?

Une façon de nous pencher sur les questions scientifiques avec philosophie et éthique.

A lire « Quatre fois mort Le terrible secret du jeune Wilfried de Boifeu », de Daniel-Philippe de Sudres, co-édité par la Mutualité française et les éditions Pascal, 14 euros.

Vos réactions

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction